Iles Féroé

VOL VERS MYKINES

Le 27 janvier 2017

 

 

 

 

Je tenais absolument à voir l’île de Mykines.
Elle devait faire partie de ce voyage.
Oui mais voilà, ça n’est pas simple au mois de janvier.
Seules 10 âmes vivent là-bas, emmitouflées dans un hiver long et rigoureux.
Je n’ai nulle part où dormir.
Et puis, comment y aller ? L’océan est enragé.
Il n’y a guère que l’hélicoptère. Note que ça, ce n’est pas pour me déplaire.

Je vais voir Sölvi et l’équipe de Visit Vagar à l’aéroport. Mykines fait partie de leur territoire, eux-seuls pourront peut-être m’aider ? Coup de chance, on me dit qu’un prénommé Johan se rendra sur Mykines dans 3 jours et qu’il connait très bien l’île. Il pourra surement trouver à me loger.

« Il sera sur le vol de vendredi ».

Des vols en hiver il n’y en a que 2 ou 3 par semaine, et encore il faut prévoir large car c’est fonction de la météo. Si le vent est mauvais on repousse d’autant que nécessaire.

Je prépare mon sac photo, des vivres pour 3 jours et du vin. Un whisky aurait fait plus corsaire mais au feu de l’orge je préfère de loin la douceur du raisin.

Je prévois de partir deux jours : départ le vendredi 27 janvier à 15h, retour le dimanche 29 à 12h30.

– Mais comment ferai-je pour reconnaitre Johan. Je ne sais rien de lui, je n’ai même pas son numéro ?
– Vous n’en avez pas besoin. Il sera là, c’est tout. Ne vous inquiétez pas. Il est au courant.

J’ai donc rendez-vous avez un homme dont je ne sais rien d’autre que le prénom… dans un hélicoptère. Certes la surface n’est pas vaste mais cela reste un des meeting point les plus improbables que j’ai vécu.

Le jour J je me présente à l’héliport de Tórshavn. Le soleil décline déjà, la lumière est belle. Je sens que je vais vivre une expérience hors du commun.

 
 
 

  • 13h54
  • f/13
  • 1/1000
  • 105 mm
  • 100
  • R Canon 5DRS
  • Hélicoptère d'Atlantic Airways type Leonardo AW 139
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

L’hélicoptère arrive. Il est impressionant avec sa capacité de 12 passagers + 2 pilotes. Les îles Féroé en possèdent deux, ils sont utilisés pour de nombreuses missions (dont le sauvetage) et peuvent charger jusqu’à 2 tonnes de matériel.

 
 
 
 
 

  • 15h06
  • f/6.3
  • 1/80
  • 17 mm
  • 100
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Je charge mon sac photo dans la soute. Première bonne nouvelle : la cabine de pilotage est ouverte je vais donc pouvoir la photographier. Deuxième bonne nouvelle : nous ne sommes que 3 passagers ! Je m’installe dos à la cabine pour être au plus proche des pilotes. Des casques anti-bruits sont à disposition. Je m’en dispense. Je veux tout entendre, tout ressentir.
Les portes se ferment, chacun boucle son harnais. La machine siffle et s’arrache du sol dans un grondement, le nez pointé vers le ciel. Il fait très chaud, surement à cause des moteurs (ou bien est-ce mon coeur qui s’agite ?). La question qui me hante est : vais-je pouvoir ramener des photos de cette expérience ? Qu’importe le grain (la lumière est basse et le ciel couvert), l’épaisseur du plexi (qui donne cette teinte un peu jaunie), ce que je veux c’est partager l’émotion ressentie.

 
 
 
 
 

  • 15h10
  • f/5.6
  • 1/80
  • 17 mm
  • 100
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

La chance est tout de même avec moi : je suis tout à mon aise, seul sur ma banquette de 4 places.
Il a fallu faire un choix d’optique avant de grimper. J’ai ressorti mon 17-40 f4 (de tous mes voyages depuis 2009), un grand angle pour avoir le point de vue des pilotes. Je cale entre mes pieds le 100-400 f4.5-5.6 II, il me servira plus tard quand nous aurons pris un peu de hauteur.

 
 
 
 
 

  • 15h14
  • f/5.6
  • 1/80
  • 17 mm
  • 200
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Nous faisons un premier arrêt sur Koltur, j’apercevois ses fermes de pierre datant du moyen-age, Heima í Húsi.

 
 
 
 
 

  • 15h17
  • f/80
  • 1/5.6
  • 24 mm
  • 200
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Nous sommes maintenant au dessus de l’océan, la vue est incroyable, je tente une photo au grand-angle. En face nous voyons la pointe ouest de Streymoy nommée Pálurin.

 
 
 
 
 

  • 15h19
  • f/4.5
  • 1/60
  • 26 mm
  • 800
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

On aperçoit le sud-est de Vágar et son fjord en forme de Y. Nous fonçons vers l’aéroport, seconde halte de notre trajet.

 
 
 
 
 

  • 15h20
  • f/5
  • 1/1000
  • 100 mm
  • 4000
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Nous survolons à présent le Sørvágsvatn. Sur la peau du lac on voit les bourrasques de vent. Au loin l’océan.

 
 
 
 
 

  • 15h22
  • f/4.5
  • 1/60
  • 17 mm
  • 400
  • R Canon 5DRS
  • La piste d'atterrissage de Vágar
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Petite pause sur la piste d’atterrissage de Vágar puis nous faisons cap vers le sud. Ce n’est pas le chemin le plus court vers Mykines (ouest) mais c’est surement pour sortir au plus vite du couloir des avions.

 
 
 
 
 

  • 15h30
  • f/4.5
  • 1/60
  • 100 mm
  • 640
  • R Canon 5DRS
  • Les falaises au sud de Vágar
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Cela me permet de découvrir la côte écorchée du sud de Vágar. En haut à droite on aperçoit Sørvágur.

 
 
 
 
 

  • 15h31
  • f/9
  • 1/60
  • 36 mm
  • 2000
  • R Canon 5DRS
  • Les falaises au sud de Vágar
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Nous approchons de la pointe ouest de Vágar.

 
 
 
 
 

  • 15h31
  • f/9
  • 1/60
  • 25 mm
  • 800
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Voilà le point de vue que j’espérais tant : Tindhólmur, l’îlot emblématique des îles Féroé se dévoile.

 
 
 
 
 

  • 15h32
  • f/4.5
  • 1/1000
  • 100 mm
  • 3200
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Je découvre sa face sud, seulement visible depuis la mer. À droite la non moins célèbre arche de Drangarnir.

 
 
 
 
 

  • 15h32
  • f/4.5
  • 1/1000
  • 100 mm
  • 5000
[]
1 Step 1
Comments
0 /
Name
keyboard_arrow_leftPrevious
Nextkeyboard_arrow_right
FormCraft - WordPress form builder

Il a un profil si particulier, comme s’il avait été tranché par une lame.

 
 
 
 
 

  • 15h32
  • f/4.5
  • 1/500
  • 100 mm
  • 6400