Journal d'un voyage de 4 semaines dans le southwest USA / Journal of a 4 weeks southwest roadtrip

Mardi 26 août 2008

SAN FRANCICO (est. 1836). CALIFORNIA. USA.

Réveil 8h00.

Voici notre chambre. Rien de luxueux, mais une jolie salle bain avec baignoire, une belle vue, et un emplacement idéal : que demande le peuple ?

Voici la vue que nous avons :

Et juste en bas de chez nous, un STARBUCKS, et l'inévitable Café à la française, dans lequel nous ne mettrons pas les pieds.

Nous commençons notre journée... par la laverie : et oui, le linge c'est stratégique et nous n'avons plus rien à nous mettre. Ceci fait nous faisons le tour du quartier.

Il fait très beau, la lumière est douce, on se sent immédiatement très bien ici. Nous sommes situés à 20 mètres de CHINATOWN... et c'est peu de le dire : Il y a un nombre hallucinant d'asiatiques dans cette ville, on se demande même s'ils ne sont pas majoritaires.

Un peu de typo. Helvetica Condensed ?

GRANT AVENUE, c'est notre adresse !

Voici le drapeau de la CALIFORNIE. Elle est présomptueuse la Californie, et se surnomme république, comme un état souverain.

Voici les fameux CABLE CARS. Cet endroit est le terminus de la ligne, en plein centre-ville. Il y a une plateforme en bois pour faire pivoter le wagon, et le mettre en place pour un nouveau départ. Tout cela se fait à la main par les opérateurs, c'est délicieusement vieillot et remporte un énorme succès auprès des touristes.

Ca y est nous sommes montés ! A l'arrière du wagon, on peut se mettre à l'extérieur, on ne s'en prive pas.

Nous nous arrêtons à LOMBARD STREET, la célèbre rue fleurie qui serpente. Nous sommes complètement sous le charme de la ville.

Nous voici arrivés au bord de l'océan, à FISHERMAN'S WHARF. Il y a de vieux bateaux, c'est très beau.

Ca ne vous dit rien ça ? Nous y reviendrons.

On longe les quais c'est hyper touristique, mais la ballade reste très agréable. Ici au PIER 39 les lions de mer ont élu domicile. Ils sont très bruyants.

Nous quittons les quais.

Je lorgne sur la star de SF : THE TRANSAMERICA PYRAMID (1972, 260 mètres) que je veux ajouter à ma collection de SKYSCRAPERS. Voici déjà une première photo, j'espère pouvoir en faire d'autres.

Ce pont n'est pas le GOLDEN GATE ! Ben non, celui-là est gris, il est immense, c'est le BAY BRIDGE. C'est vrai qu'ils se ressemblent, mais le GG est rouge corail.

C'est une banalité, mais les rues de SF sont très, très pentues !

Nous décidons de finir en beauté : Boire un verre au sommet du TOP OF THE MARKS pour avoir un coucher de soleil... à la hauteur !

Ca donne à peu près ça :

Là c'est bien le GOLDEN GATE !

Et voilà une vue imprenable sur THE TRANSAMERICA PYRAMID, de nuit.

Anecdote malheureuse 2/2 : La pire expérience restaurant de toute ma vie. Nous rentrons à pied dans notre quartier, et voulons profiter de CHINATOWN pour manger chinois. Il y a des restaurants partout, mais nous ferons le pire choix : Une grande cantine, sans âme, croyant bêtement que nous aurions une nourriture authentique... Une fois assis, et commandé le menu, et dans une salle pourtant bien remplie, nous avons réalisé notre erreur : une saleté épouvantable, des cafards qui grimpent sur notre table (véridique), et des toilettes qui font local à poubelle... mais le pire n'était pas là.

Cette grande salle est commandée par une véritable sorcière acariâtre qui commença par me hurler que je n'avais pas droit à tel ou tel menu, qui ensuite à ma demande d'une bière m'en jeta deux décapsulée sur la table sans que j'ai le temps de dire quoi que ce soit... Nous n'en croyons pas nos yeux tant elle est impolie, et tant nous éprouvons un dégoût grandissant pour ce lieu à mesure que les cafards envahissent notre table.

La mégère traverse soudain la salle en courant, jusqu'à une famille de touristes qui vient de finir son repas, elle se rue sur la mère de famille qui vient de se lever, l'attrape par la manche en lui hurlant "YOU PAY ME / YOU PAY ME / YOU PAY ME !!" devant tout le monde, comme si c'était des voleurs alors qu'ils avaient payé.

Finalement notre plat arrive... absolument dégoutant, Emilie n'a pas pu y toucher, j'ai mangé ce que j'ai pu, puis, au bout de 10 mn lui demanda la note pour fuir cet endroit au plus vite.

Elle nous apporte l'addition en me hurlant : "YOU GIVE ME TIPS / YOU GIVE ME TIPS / YOU GIVE ME TIPS !!" Je n'en crois pas yeux, et lui explique (énervé) que les tips ne sont pas obligatoires, mais elle me barre littéralement le passage et continue en hurlant "YES YOU GIVE ME TIPS / YOU MUST GIVE TIPS 15%, YOU MUST GIVE ME TIPS !!"...

Je ne saurais exprimer mon sentiment de dégoût, Emilie a été obligée de payer, lui tendant 3 $ pour la calmer... Elle nous a choqué, gâché la fin de soirée.

Heureusement les événements à venir vont vite nous faire oublier ce mauvais moment. Retour à l'hôtel et dodo mérité.

day 23            day 25            Index