Journal d'un voyage de 4 semaines dans le southwest USA / Journal of a 4 weeks southwest roadtrip

Vendredi 15 août 2008

Réveil 7h00.

Nous avons un peu de mal à décoller... Pourtant la journée qui s'annonce, je la prépare depuis longtemps. Laissez-moi vous expliquer : il y a un endroit dans cette région qui est si beau, mais si fragile, qu'il est protégé par l'état. Cet endroit s'appelle COYOTE BUTTES NORTH, mais il est plus connu son le nom de "THE WAVE".

Pour avoir la chance de le visiter, il faut un permis. Et pour avoir ce permis, il faut gagner une loterie. Seulement 20 personnes sont autorisées à le visiter chaque jour : 10 places sont tirées au sort au Visitor Center le plus proche chaque matin à 9 heures, et 10 autres places sont tirées au sort sur internet 4 mois auparavant. En ce qui nous concerne c'était le mois d'avril.

Nous avions jeté notre dévolu sur ce 15 août. il y eu ce jour là 280 participants. Le 1er mai, j'ai eu une réponse par mail :

"Congratulations!!

You are almost ready to enjoy the wild and scenic Coyote Buttes North area of the Paria Canyon--Vermilion Cliffs Wilderness. Once you have received your permit by mail, you are set for a great time of outdoor adventure! We hope you enjoy your public wilderness lands!"

j'ai sauté au plafond. Puis j'ai annoncé la nouvelle à Emilie : Nous avions l'impression d'avoir gagné au loto.

Et vu la journée que nous allons passer c'est presque ça, d'ailleurs ça me rend nerveux, c'est la chance d'une vie, il ne faut pas la rater.

J'ai aussitôt averti Philippe qui m'a tant aidé à faire notre parcours pour avoir des conseils. Imaginez : Philippe est allé 9 fois à The wave !

Nous allons suivre son précieux conseil : THE WAVE se trouve à 1h30 de marche de la piste où nous laissons le 4x4. Mais s'y rendre avant midi est une erreur, car il y a des ombres qui seront disgracieuses sur les photos. Etant sur place à 8h30, nous avons le temps d'aller voir un canyon qui se trouve non loin : le WIRE PASS. C'est un slot canyon long de plusieurs kilomètres dont nous pourrons explorer une petite portion.

Arrivé sur le parking donc vers 8h30, nous découvrons les autres chanceux de la loterie. Bizarrement l'ambiance est un peu tendue, les visages crispés. Nous partons donc tous en même temps sur la piste de sable, mais la chance est avec nous : ils foncent tous vers THE WAVE, alors que nous bifurquons vers le WIRE PASS. Nous serons donc seuls pendant quasiment toute la journée.

C'est armé d'une boussole, de plans (que l'on nous a fournis avec le permis) que nous commençons l'exploration. Au bout d'une heure de marche nous arrivons au canyon et y pénétrons. Voici ce que ça donne :

Ces canyons sont formés par l'érosion, et les dévastateurs "FLASH FLOODS", d'énormes torrents d'eau, de boue et de pierres qui emportent tout sur leur passage. Il est évidemment extrêmement dangereux de s'y aventureux en cas de pluie ! Quelques troncs d'arbres perchés en hauteur sont là pour nous rappeler la prudence.

Nous évoluons, absolument seuls dans cet endroit, c'est une sensation extrème, j'ai l'impression d'être dans TOMB RAIDER.

Finalement au bout de 20 minutes les parois s'ouvrent...

Sur ça !

Nous nous sentons vraiment minuscules ici ça fait presque peur. Il est possible de continuer l'exploration, à gauche ou à droite :

Mais nous devons revenir sur nos pas il est déjà presque 10 heures.

Emilie n'est pas bien épaisse, ça vous donnera une idée de la largeur du passage. Elle a un sens de l'orientation très développé (contrairement à moi), c'est donc elle qui tient le plan, la boussole... et nous guide. On aperçoit le plan ultra secret (!) dans sa main.

Certains visages dans la roche sont inquiétants, y aurait-il des esprits emprisonnés ici ?

Nous nous lançons à la recherche de THE WAVE. Il fait vraiment une chaleur intense. Nous avons pris 8 litres d'eau environ, et il fait tellement chaud, que les gens ne restent pas sur place. Il est à peine 10h30 et nous les croisons déjà qui reviennent. C'est génial nous serons seuls sur place.

VERMILION CLIFFS NATIONAL MONUMENT (est. 1984)

COYOTE BUTTES NORTH / THE WAVE

Nous n'avons pas 1, mais 3 cartes envoyées avec le permis par le BUREAU OF LAND MANAGEMENT . Car atteindre THE WAVE n'est pas si simple : 20 % des personnes qui ont le permis ne le trouvent pas ! Dés le départ du trail, il y a ce "bureau sauvage" (photo ci-dessus), une boite en métal plantée dans le sol qui oblige à s'inscrire en rentrant et en sortant de l'endroit. Cela permet de compter les malheureux qui se sont perdus... Vous voyez, je suis le dernier inscrit ! Voici une des cartes dont nous disposons (que j'ai un peu masquée) :

Laissez-moi vous dire : la marche est bien plus dure que j'imaginais. 1h30 de fournaise dans le sable et les rochers. Il fait tellement chaud que je saigne du nez. Mais le paysage est grandiose. Quelques cairns sont là pour nous guider, mais ils sont rares. Plusieurs fois nous tâtonnons pour trouver le chemin, malgré nos plans, guides et recommandations. Finalement nous croisons un couple sur le retour, ils nous montrent un colline au loin : "C'est là-bas" expliquent t'il.

Vous voyez la roche qui fait des vagues comme de la guimauve ? Nous approchons du but !

Arrivé au pied de la colline en question, j'ai fait l'erreur de vouloir grimper une dune de sable très pentue. C'était extrêmement dur et mon coeur s'est mis à battre violemment... arrivé en haut je suffoquais, j'ai du m'asseoir, et attendre 5 minutes pour reprendre mon souffle. Emilie qui était monté sur des rochers ne rencontra aucune difficulté... j'aurais du la suivre.

Ladies and gentlemen : Voici THE WAVE

L'endroit n'est pas grand, très protégé, on dirait un écrin, caché au milieu du désert. Il reste quelques endroits pour se protéger du soleil. Emilie s'y installe pendant que moi, 3 heures durant, j'explore le lieu et prend des photos.

Finalement, nous décidons de faire une pause pour manger. Et même ici nous avons eu une visite surprise, voici notre invité du jour :

Ce lézard était incroyable, intrigué par notre présence, il s'est approché de moi. Il est resté plusieurs minutes, ensuite il est allé explorer mon sac à dos. J'ai cru qu'il avait faim, et lui ai proposé.... un morceau de fromage ! Il n'en a pas voulu. Non il n'était pas là pour la nourriture, il semblait vraiment curieux, et nous observait. J'ai pris mon appareil photo... et il prenait des pauses ! Il grimpait, redescendait vers moi, me tournait le dos, puis me regardait à nouveau... Un vrai shooting.

Finalement, nous avons pris congé l'un de l'autre. Je n'étais pas rassasié, il fallait que j'explore encore l'endroit, que j'en profite au maximum.

//

THE WAVE est un bijou extraordinaire. Cette surface si délicate, ces arrêtes de sable, sont extrêmement fragiles. Si on n'y fait attention, en marchant dessus, on les casse irrémédiablement. J'espère que ces photos témoignent de cette fragilité. Et de cette beauté !

//

Mais voilà 3 heures que nous sommes là... il est 16 heures, il faut déjà partir...

La lumière de fin d'après-midi rend les paysages magnifiques.

La roche prend des formes folles.

Sur la photo ci-dessous vous voyez 2 personnes à droite, ce sont les seules que nous avons croisées depuis ce matin. Emilie relit la carte pour vérification, car ils ne prennent pas la bonne direction. Ils connaissent peut-être un raccourci ? Ou bien continuent-ils l'exploration ? En ce qui nous concerne il ne nous reste qu'un litre d'eau, il faut absolument rejoindre la voiture. Interdiction de se perdre !

Il est 17h30, nous sommes à présent au tout début du trail, et apercevons un groupe de 6 jeunes, d'une vingtaine d'année, qui se dirige visiblement vers The WAVE. Evidemment ils n'ont pas de permis puisque le quota d'inscription (20) était atteint dès ce matin. Ils espèrent sûrement échapper à un contrôle en partant en fin de journée. Ils nous croisent en silence, sans nous regarder.

Nous voici enfin revenus sur le parking. C'est juste un espace où l'on peut se garer. C'est aussi un premier moyen de contrôle car il faut afficher une partie du permis derrière le pare-brise. Il y a 3 panneaux donnant aux randonneurs (hikers) des instructions (et restrictions) sur le secteur.

Nous reprenons la piste de quelques miles pour rejoindre la civilisation.

La randonnée de THE WAVE nous a lessivé ! Nous sommes couverts de poussière, de sable, pourtant la journée n'est pas terminée. Nous devons nous rendre dans un endroit chargé d'histoire, vestige du passé : OLD PARIA.

Nous reprenons la UT-89 et tournons à droite sur une nouvelle piste. Il y a des instructions : au bout de la piste se trouve l'emplacement d'un très ancien village du XIXe siècle. Ce village fut plusieurs fois détruit par des FLASH FLOODS et glissements de terrain. De guerre lasse les habitants de l'époque ont quitté cet endroit, laissant intactes des maisons de bois typiques de l'ère du FAR-WEST.

Du coup ce fut un lieu très prisé pour les tournages de western, oui mais voilà, en 1999, un terrible acte de vandalisme a mis le feu aux maisons de bois, faisant disparaître à jamais les signes du passé. Seules restent visibles aujourd'hui les fondations, et quelques poutres carbonisées. Pour autant, l'endroit est encore une fois absolument incroyable de beauté, les collines striées par une palette de couleurs d'une harmonie parfaite, complémentaires avec le bleu du ciel. A couper le souffle.

Le soleil qui décline nous fait reprendre la piste, puis la UT-89 à nouveau pour rejoindre PAGE. Nous avons réservé une chambre "chez Lulu", et nous n'allons pas le regretter : Cet endroit est un vrai bonheur, tenu par un couple haut en couleur, et d'une infinie gentillesse. Sur la route de PAGE, il y a un View Point qui nous offre une vue superbe sur le LAC POWELL.

Il faut avouer que nous arrivons chez Lulu complètement lessivés. Elle nous accueille dans son bureau, et plutôt que de nous donner simplement nos clés, prend 20 minutes pour nous expliquer tout ce qu'il est possible de voir dans la région, nous prévenir du danger de certains endroits du lac Powell... Elle prend vraiment soin de nous. Je lui explique être stressé à l'idée de n'avoir rien prévu pour la visite de demain à ANTELOPE CANYON. Elle m'envoie alors voir Charly, un guide assermenté qui fait visiter l'endroit, je fonce le voir, et tombe sur un mec tatoué de la tête au pied, il est extrêmement sympathique, très drôle (il fait sans cesse des blagues pince-sans-rire), me donne de précieux conseils et me propose de nous récupérer demain à 10h00 à la sortie d'ANTELOPE LOWER. Mais il est tard, je vous raconterai ça demain.

Rassuré d'avoir programmé ANTELOPE, je retourne détendu au Lulu's. Ron, le compagnon de Lulu, un grand personnage (à tout point de vue) s'occupe avec maestria du barbecue énorme qui trône sur la jolie terrasse devant le motel. Emilie est si fatiguée qu'elle s'effondre sur le lit, et ne désire pas manger (ce qui est vraiment exceptionnel !). Je la laisse donc dormir puis retourne sur la terrasse. Il est 20 heures, il fait déjà nuit. Ron me suggère d'aller au supermarché à 2 pas m'acheter un morceau de viande et un épis de maïs "avec les feuilles" précise t'il, qu'il me fera griller au barbecue. J'en rêve, fonce au supermarché, m'achète un énorme steack, des bières fraiches et retourne au motel.

Après un repas de roi, Je vais finir la soirée avec Ron. Il m'a raconté sa vie, sa jeunesse et son boulot de guide de montagne à 22 ans dans le Wioming, possédant alors une dizaine de chevaux, ses années folles à la fac dans les années 60 (et les filles), puis la dizaine de métier qu'il a exercé, sa passion pour la chasse, la pêche, le choc du 11 septembre et son espoir que les républicains gagnent aux élections (Mc Cain vs Obama). Il m'a aussi parlé de Lulu et de sa vie incroyable, 5 maris, 20 métiers différents, et son brevet de pilote, son propre avion avec lequel elle partait seule au Mexique... Je buvais ses paroles en sirotant une bière, je ne pouvais rêver meilleure soirée.

C'est vers minuit que nous avons chacun regagné nos quartiers. Il faut reprendre des forces car demain s'annonce une journée intense : Nous avons rendez-vous avec Charly pour visiter le célèbre, le vertigineux ANTELOPE CANYON. Le réveil est mis à 7h00.

day 12            day 14            Index