Journal d'un voyage de 4 semaines dans le southwest USA

Samedi 9 août 2008

OFFICIAL SUNRISE TIME : 5h27

Nous quittons dans la nuit un camping endormi afin de profiter du sunrise.

Nous trouvons ces baraquements d'indiens totalement déserts. De là nous regardons le soleil se lever sur MV. C'est magique.

Puis nous reprenons la route. Sans oublier de prendre cette photo, dans notre dos.

La chose merveilleuse quand on fait ce genre d'aventure c'est la totale liberté de mouvement que nous offre un 4x4. Les américains sont très protecteurs des libertés individuelles et aiment se faire plaisir. À ma grande surprise, nous avons libre accès à des sites extraordinaires, et à un nombre incalculable de pistes, 4x4 ou randonnées. En voici une que nous avons programmée : VALLEY OF THE GODS. Proche de Monument Valley, elle en est la "petite soeur". Si elle est moins spectaculaire, le sentiment de liberté qu'elle procure, le fait de se retrouver absolument seul dans cet endroit la rend vraiment magique. La piste est une boucle qui prend environ 1 heure.

Retour sur la route goudronnée ! Les routes du southwest sont pour le moins généreuses, peu après MEXICAN HAT, nous apercevons cette arche. Je serai bien allé la voir de plus près, mais... pas le temps, nous devons nous rendre à CANYONLANDS THE NEEDLES. Ce n'est déjà pas à côté, mais en plus nous ratons une bifurcation très mal indiquée (on dit ça chaque fois que l'on se trompe ce qui arrivera régulièrement) qui nous fait perdre un peu de temps. Il est ici si précieux !

CANYONLANDS / THE NEEDLES (est. 1964)

Nous voici arrivé à THE NEEDLES. Nous nous dirigeons vers le Visitor Center. Je suis étonné par le peu de monde, l'endroit est quasiment désert. il est vrai que pour y arriver il faut faire une route "DEAD END", cul de sac de 40 km. Mais quelle route extraordinaire au milieu du canyon...

Il fait environ 40 C°. Cela ne vous étonnera donc pas que la randonnée "CAVE SPRING" nous attire immédiatement ! Le trail (chemin de randonnée) est une sorte de jeu de piste dans la végétation, et le parcours nous fait passer sous un immense rocher pour le longer. Il y a même la reconstitution d'un abri de cow-boy, car ces rares refuges humides et ombragés étaient évidemment très prisés.

Certaines échelles nous font passer tantôt sur, tantôt sous les rochers. On est comme des gosses, à l'intérieur.

Une fois cette randonnée terminée, nous nous décidons pour "SLICKROCK TRAIL", une autre randonnée, de 3 heures cette fois. Extraordinaire.

Comme vous pouvez le voir sur cette photo, nous suivons des petits "CAIRNS", ces petits tas de pierre disposés à intervalle réguliers, qui tracent le chemin.

Vous voyez cet horizon, et ces rochers en forme d'aiguille ? Vous comprenez alors pourquoi cela s'appelle "THE NEEDLES".

£//

Nous poursuivons notre parcours, mais... notre inquiétude grandie à mesure qu'un orage ÉNORME fonce sur nous. Un monstre sombre transpercé d'éclairs, sublime de beauté mais... de plus en plus menaçant.

Nous poursuivons donc le trail façon commando : au pas de cabri, courant, sautant de rocher en rocher. Au bout de 20 minutes c'est physique, avec nos sacs à dos.

Finalement, l'orage n'est pas venu jusqu'à nous. Il est déjà 18h00, il faut partir. Revoici donc cette sublime route dont je vous ai parlé à l'aller :

Nous tombons sur NEWSPAPER ROCK. Incroyable : les américains d'avant Christophe Colomb nous ont laissé des messages, vieux de plus de 1000 ans ! C'est un amas très graphique de dessins, de silhouettes... C'est troublant car on reconnaît tout. Apparemment ils connaissaient la roue.

Direction MOAB.

jour 6            jour 8            Index