Journal d'un voyage de 4 semaines dans le southwest USA

Vendredi 29 août 2008

C'est notre dernier jour avant le départ.

Pour voir un maximum de quartiers, nous décidons de nous rendre à nouveau chez HERTZ (l'air de rien je leur fais une sacrée pub) sur MASON St. afin de louer une voiture. Nous avons prudemment réservé hier une voiture "standard", et nous avons bien fait ! Arrivés à 8h00 nous réalisons être à la veille du week-end : il y a au moins 50 personnes qui font la queue pour avoir une voiture, c'est l'effervescence... c'est bien simple, le garage contient 360 voitures, et elles sont toutes réservées !!

Pour ce dernier jour, on rêve d'avoir une voiture sympa, certes, pas la CORVETTE, mais essayer une MUSTANG serait très cool. Pour les américains, la Mustang c'est basique. Or, nous devons attendre notre tour, près d'une heure, et plus ça va, plus on voit sortir du garage des voitures banales, sans âme, et de plus en plus petites. Même les business men, choyés grâce à leur carte HERTZ GOLD repartent avec des "pots de yaourt".

On se dit qu'on va hériter d'un tricycle...

Il est 9h10 quand je me lève pour savoir quand prendra fin notre attente. Et là, l'employée de HERTZ me dit : "ça y est j'ai vos clés, malheureusement je n'ai plus de Mustang... Mais j'ai beaucoup mieux pour vous" Interloqué je lui demande ce que c'est, elle me dit (un sourire en coin) "vous verrez, elle est juste là, dehors", en me tendant les clés accompagné d'un "Enjoy !".

Une sublime NISSAN Z noire de 300 chevaux.

La journée commence pas si mal.

Nous retournons dans le quartier branché de HAIGHT-ASHBURY où nous avons pris nos habitudes dans un super snack très bon et pas cher du tout.

La carte est une vraie oeuvre d'art, une mise en page parfaite !

Les maisons de SF sont si belles, si délicieusement Kitsch... C'est un régal pour les yeux.

Après avoir fait MULHOLLAND DRIVE à Los Angeles, nous voici à TWIN PEAKS / SAN FRANCISCO. David Lynch aime prendre de la hauteur.

Puis un quartier sublime dans PRESIDIO.

Mais arrive alors sur la baie à une vitesse folle le fameux brouillard, il glisse comme un serpent et vient s'accrocher au GOLDEN GATE.

GOLDEN GATE NATIONAL RECREATION AREA

FORT POINT (1861)

Nous voici à FORT POINT, un fort construit à l'époque pour protéger la baie. Il se situe exactement sous le GOLDEN GATE qui l'enjambe.

Nous grimpons sur le toit du fort. Ici les conditions sont dantesques. Un vent glacial très violent siffle dans nos oreilles, nous sommes obligé de hurler pour communiquer... Emilie ne reste que 10 secondes et se réfugie à l'intérieur, je reste un peu pour profiter de ces images... D'ailleurs il n'y a personne d'autre que moi ici, je suis absolument seul.

Nous quittons le fort et longeons la baie. Il y a une immense plage qui elle n'est pas encore envahie par le brouillard. Mais du GOLDEN GATE on ne voit déjà plus grand chose !

Nous poursuivons vers le BAY BRIDGE.

Ce pont est vraiment gigantesque, nous grimpons dessus pour aller jeter un oeil à TREASURE ISLAND, au milieu de la baie.

De là nous avons une très belle vue sur SF.

Puis nous reprenons le GOLDEN GATE car je n'ai toujours pas perdu espoir de voir le POINT BONITA LIGHTHOUSE. Sera-t'il dans le brouillard ?

J'ai bien peur que oui. Nous sommes complètement dans la brume. Il y a ici d'anciens bunkers de la seconde guerre mondiale, des bases de lancement de missiles.

Je tente quand même de me rapprocher du phare. On entend au loin sa corne de brume qui résonne.

Je longe un sentier au bord de la falaise, mais le vent est très violent, il fait sombre et c'est assez lugubre...

Au bout du sentier encore des bunkers...

Je ne vois plus à 3 mètres : je dois capituler... Je retourne vers la voiture.

Retour à SF !

Un petit tour au très joli parc ALAMO SQUARE. Des dizaines de personnes (dont beaucoup de couples homo, nous sommes à SF !) font jouer leurs chiens dans le parc et discutent.

Voici quelques maisons qui bordent le parc.

Les fameuses "painted ladies".

Verrons-nous quelque chose depuis TWIN PEAKS ? Non plus !

Par contre je tombe sur cette voiture avec des jantes ÉNORMES, j'ai vérifié c'est du 24 pouces.

Voici la vue dans le brouillard.

Puis la nuit est tombée. Nous sommes allés rendre la voiture, et tenté un restaurant thaïlandais... délicieux ! Ouf !

De retour à l'hôtel, une dernière photo du brouillard de San Francisco qui recouvre maintenant toute la ville, comme s'il voulait mettre un point d'orgue à notre voyage...

jour 26            jour 28            Index