Journal d'un voyage de 4 semaines dans le southwest USA

Lundi 25 août 2008

Aujourd'hui nous reprenons la route, et allons traverser d'Est en Ouest la Californie, comme programme, on a connu pire.

Pour être un peu plus précis, nous devons rejoindre SAN FRANCISCO, en faisant un crochet par CARMEL-BY-THE-SEA, délicieuse bourgade fleurie (dont Clint Eastwood fut maire de 1986 à 1988) située à 150 Km au sud de SF, puis MONTEREY située juste au-dessus.

La distance de 350 miles (500 km) nous fait partir tôt le matin. Nous voulons avoir le temps d'aller découvrir une réserve naturelle près de CARMEL : POINT LOBOS STATE RESERVE.

Nous n'en savons rien, mais Philippe nous l'a conseillé avant de rejoindre SF, et moi qui imaginais un espace vert sympa au bord de la mer, je vais, encore une fois, connaître l'émerveillement...

Allez, c'est parti !

La Californie ça ressemble à ça, d'immenses champs de blé, de maïs à perte de vue, c'est jaune et bleu et c'est plutôt très beau.

On s'arrête faire le plein. Hi Bob !

3 heures plus tard nous atteignons MONTEREY. C'est une ville située à environ 1h au sud de SAN FRANCISCO, est c'est très huppé, pour imager c'est un peu le BIARRITZ de la côte Ouest. Il y a donc des villas de millionnaires, et une route longe la mer, la célèbre 17 MILE DRIVE, très prometteuse.

Il faut tout d'abord préciser que cette route est... payante, 10$ !

C'est pourtant une route, une vraie, de 25 km, mais voilà, elle est payante. Bon. Je vais vous dire tout de suite mon sentiment : C'est une arnaque. Vous payez vos 10 $ pour avoir le droit suprême de conduire le long de la mer au milieu de maisons de riches souvent neuves donc sans grand intérêt, mais en plus vous ne faites 90 % du temps que longer un golf qui possède quasiment l'intégralité de l'espace, parfois même le bord de mer !

Ainsi vous avancez dans un océan... de panneaux qui tous les 5 mètres vous disent : PRIVATE PROPERTY NO TRESPASSING. Fuyons d'ici !

Nous y découvrons aussi le brouillard épais dont on parle souvent à propos de SF...

Voici les quelques images glanées le long de 17 MILE DRIVE.

Bon, ce n'était pas du temps perdu, j'aime bien cette photo.

POINT LOBOS STATE RESERVE

Alors que nous fûmes très déçus par la 17 MILE DRIVE, nous allons découvrir cet endroit inattendu et totalement enchanteur, situé tout près de CARMEL.

Je crois que cela se passe de commentaire... Nous avons eu de plus la chance de voir peu à peu le brouillard se lever et une lumière marine sublime nous inonder.

Ladies and Gentleman voici POINT LOBOS STATE NATURAL RESERVE :

C'est un parc naturel qui longe la mer et abrite une vie sauvage extraordinaire, nous avons vu des phoques, des lions de mers, un incalculable nombre d'oiseaux marins, mais là nous n'en revenons pas : des biches, au bord de l'océan Pacifique !

Comme très souvent aux USA, les gens vous arrêtent pour vous dire un mot gentil. Un premier couple nous demande si l'on a bien vu la loutre au milieu des phoques, nous répondons que non, et ils ont absolument tenu à nous la montrer avec leurs jumelles. Plutôt sympa.

Plus loin voici Juan, qui nous demande si nous prenons du bon temps, si nous aimons l'endroit. On discute 5 minutes avec lui, il nous raconte qu'il est originaire du Mexique mais qu'il vit depuis longtemps en Californie... qu'il adooore la Californie ! Je lui croque le portrait avant qu'il ne parte rejoindre sa ribambelle de gamins.

Voici les îles aux oiseaux. Vous n'avez pas le son, mais entre les phoques, et les oiseaux, c'est un vrai capharnaüm.

Il y a au milieu de tout ça une plage de sable blanc, et quelques maisons pour des gens très très privilégiés. Car cette réserve naturelle est peut-être le plus bel endroit qui m'est été donné de voir.

Nous quittons ce lieu bouleversé par tant de beauté juste avant que le soleil ne soit couché. Direction... SAN FRANCISCO.

Nous y arrivons vers 22h00, et nous voilà en train de chercher notre hôtel, je me faufile dans la circulation, entre les cable cars, les tramway, je ne comprend pas grand chose au marquage au sol, mais nous trouvons heureusement rapidement le BALDWIN HOTEL, en plein centre ville. Nous sommes très bien accueillis, déchargeons nos bagages dans la chambre 703, et filons chez HERTZ à 3 blocs de là rendre notre fidèle FORD EXPLORER, qui fut aussi, en grande partie, notre maison, depuis déjà 23 jours ! Excellente voiture.

jour 22            jour 24            Index