Journal d'un voyage de 4 semaines dans le southwest USA

Lundi 4 août 2008

Réveil matinal. Vers 7h00 nous quittons le quartier pour visiter la ville et trouver notre deuxième hôtel : le BEVERLY TERRACE HOTEL. Le check-in étant à 15h00 cela nous laisse le temps de rouler dans les alentours de BEVERLY HILLS et SANTA MONICA. Comme je conduis, je ne prend pas de photos.

(Enfin...Cela ne durera pas, dès le lendemain, je vais toujours conduire avec l'appareil sur les genoux).

Nous faisons une pause sur RODEO DRIVE. C'est un peu l'Avenue Montaigne locale, façon américaine bien sur, ici tout est en carton pâte. Un groupe d'italien me demande "Où sont les stars ?", devant mon étonnement il me disent que je ressemble à un paparazzi avec mon appareil photo et mon pantalon de treillis.



Puis 15h00 arrivent. Check-in !

Notre chambre est toute petite, c'est assez cher, mais c'est mignon, très bien placé, on a une petite piscine, et surtout, un petit déjeuner royal ce qui est assez rare à L.A.

Nous sommes déjà en fin d'après-midi, nous décidons d'aller voir le coucher de soleil sur les hauteurs, au Griffith Observatory. C'est un très bel endroit qui surplombe la ville, c'est très paisible, il y a des familles, des amoureux, des teenagers. A coté de nous un couple fait des photos ultra kitch d'avant-mariage avec un photographe. Ils ont l'air d'adorer ça.

Je me suis mis en position avec mon trépied, pour saisir le soleil couchant. De là où je me trouve on voit le HOLLYWOOD SIGN au loin, sur les collines.

Puis la nuit tombe. Los Angeles s'allume. À perte de vue.

L'observatoire, le voici :

... Mais pas encore l'heure de dormir. Nous décidons de trouver MULLHOLAND DRIVE.

Nous sommes pourtant très fatigués, et avons du mal à trouver notre chemin. Nous repérons finalement cette route, un peu hagards. On y ressent vraiment l'atmosphère lynchienne. Dans un concert de grillons et d'insectes, la route surplombe la ville comme un serpent dans la nuit noire, et laisse par intermittence apercevoir tout Los Angeles illuminé. Il n'y aura pas de photo pour montrer cette ambiance très sonore, visuelle par son rythme, elle fait partie des choses qui ne peuvent se comprendre en image arrêtée.

Voici juste un petit souvenir :

jour 1            jour 3            Index