Journal d'un voyage de 4 semaines dans le southwest USA

Samedi 16 août 2008

Réveil 7h00.

Tout près de PAGE, il y a un site de renommée mondiale. On raconte que c'est une enfant bergère qui, venant chercher un de ses animaux égaré a découvert cet endroit. Il s'agit de 2 "slot (fente) canyons" situés tout près de PAGE, à seulement 2 ou 3 kilomètres. Ces deux canyons sont gérés par les Indiens NAVAJO dont la terre alentour est une immense réserve naturelle. Le gouvernement américain leur a laissé la charge de quelques sites fabuleux comme MONUMENT VALLEY que nous avons découvert précédemment, mais aussi celui qui nous concerne ce matin.

Ce site est divisé en deux parties, séparées de quelques centaines de mètres, c'est pourquoi elles portent le même nom : ANTELOPE CANYON.

LOWER ANTELOPE CANYON est le plus long, le plus fin aussi, extrêmement fin, 2 personnes se croisent difficilement. Il est conseillé d'y aller tôt le matin. Charly que j'ai vu la veille m'a donné quelques tuyaux, des repères visuels, et conseillé de s'y présenter vers 8h15. C'est ce que l'on a fait, et vers 8h30 une famille d'indiens, des gamins, adolescents, de jeunes filles avec des bébés, une vraie famille, est arrivée pour ouvrir le portail. Nous avons payé puis longé le canyon pour commencer "par la fin", cela nous permettra de rester un moment tranquille avant de croiser les premiers visiteurs. Nous avons rendez-vous à 10h00 précise à la sortie.

Il faut bien comprendre que prendre des photos dans ce lieu est très difficile, le sol est en sable, étroit, instable, et les visiteurs que vous croisez vous empêche de vous installer avec votre trépied car vous bloquez le passage, pourtant le peu de lumière vous impose ce trépied, voilà pourquoi c'est extrêmement difficile. Mais c'est un lieu unique, il est interdit de rater sa chance.

UPPER ANTELOPE CANYON est beaucoup plus court, moins profond, il ne fait qu'une centaine de mètres de long, mais c'est la star. En effet, il est plus large au niveau du sol donc un peu plus facile d'accès, mais surtout, si on choisi bien son heure, il est possible d'y voir des rayons de lumières qui pénètre dans le canyon, et c'est tout simplement magique.

CHARLY nous laissera donc évoluer seul dans le LOWER, puis nous récupèrera pour nous emmener au UPPER et nous guidera avec un autre photographe américain.

LOWER ANTELOPE CANYON (LAKE POWELL NAVAJO TRIBAL PARK)

Ayons une pensée pour les 11 victimes d'un terrible FLASH FLOOD survenu le 12 août 1997, dans ce canyon et qui tua 7 français. La beauté de ce lieu est à la hauteur du danger qu'il peut représenter. Ces FLASH FLOODS sont créés par des orages, qui prennent le plus souvent naissance à plusieurs dizaines kilomètres de là et peuvent donc surprendre. Le jour de ce terrible drame, il n'est tombé sur ANTELOPE que quelques gouttes. Ce sont ces FLASH FLOODS meurtriers qui sont aussi les créateurs de ces canyons. Voici ce que l'on y a vu (ces photos sont placées dans l'ordre chronologique) :

Sur ces photos vous apercevez l'épaisseur du passage au niveau du sol, qui ne fait souvent pas plus que la largeur du pied. Installer un trépied dans ces conditions est une vraie galère, il faut le coincer entre les parois, et tenter de le mettre d'aplomb.

On termine presque notre exploration, et entendons un très beau morceau de guitare. Un indien est là qui joue. Imaginez le son.

Vous l'aurez compris cet univers est formé d'un agglomérat de grains de sable, polis par les violents FLASH FLOODS. Les parois semblent presque minérales. On croit parfois apercevoir, des formes, des visages figés dans la roche de sable : le SANDSTONE.

Il est 10h00 et nous sortons de LOWER ANTELOPE. Comme prévu Charly arrive, avec un photographe nommé Gerry, de MIAMI. Charly nous fait monter dans son énorme (et superbe) CHEVROLET un peu vintage, un V8 qui sonne comme un bulldozer (j'adore), direction UPPER ANTELOPE. Il nous explique préférer les voitures un peu anciennes sans électronique, plus facile à réparer.

"If you want more air conditioning, feel free to open the windows !" nous dit-il un sourire en coin. Evidemment sa voiture n'a pas l'AC.

Charly a un dreamcatcher accroché au rétroviseur, et la façon dont il bouge vous donne une idée de combien on est secoué dans ce sable pour aller jusqu'au canyon. Finalement nous arrivons en terre promise. Charly va nous guider à travers un monde d'ombre... et de lumières. Cela ressemble au LOWER, et pourtant c'est différent.

UPPER ANTELOPE CANYON (NAVAJO TRIBAL PARK est. 8888)

Voici ce que l'on a vu (l'ordre des photos est toujours respecté, vous voyez ainsi ce qu j'ai vu avec le même rythme) :

Mission accomplie, Gerry le photographe de Miami et moi sommes très satisfaits de la séance dans UPPER ANTELOPE, et Charly fut un excellent guide, nous menant aux bons endroits au bon moment. Je lui ai demandé l'autorisation de prendre quelques photos de lui (dur de résister) alors il a posé devant son CHEVROLET, non sans avoir rajouté en déconnant : "oh i didn't take my make-up !".

Charly est vraiment un type très attachant, très attentionné avec ses hotes, et vraiment très drôle, il n'arrête pas de blaguer, mais toujours l'air de rien, et j'adore ça. Peut-être son humour vient-il de ses racines européennes, puisqu'il est né en Allemagne, non loin de Francfort. Sur le chemin du retour, nous avons parlé de son métier de guide, et des aventures qu'il propose, comme COYOTE BUTTES SOUTH. Ses missions préférées sont overnight, il s'occupe alors de tout : tentes, sacs de couchage, et même nourriture, pendant 24, 48 heures, selon la durée et vous emmène dans des lieux inaccessibles (pour un tarif accessible). Nous nous promettons en le remerciant de nous offrir un jour prochain une de ces aventures avec lui.

Vers 18h, nous nous dirigeons vers le barrage de PAGE, un des 7 qui domptent le COLORADO. J'adore les barrages car c'est souvent très impressionnant. Nous nous postons là, entre le barrage et le pont métallique de PAGE, pour attendre le coucher de soleil qui sera, une chance, très spectaculaire.

jour 13            jour 15            Index