Journal d'un roadtrip de 23 jours en Islande

Lundi 3 août

LANDMANNALAUGAR - F208 NORD.

Réveil à 7h00 pour cette première nuit Islandaise. La lumière est douce, le ciel un peu voilé, nous descendons au RDC profiter d'un petit déjeuner pantagruélique préparé par Monique. Il se trouve dans une jolie petite pièce aux tons chaleureux, ornée de photographies de paysages islandais.

A 9h00 pile quelqu'un sonne à la porte, je vais ouvrir, et un solide gaillard, très, très blond, les yeux très, très bleus se présente comme employé de Geysir Car rental : notre voiture est là !

Je jette un coup d'oeil furtif mais ne vois pas le H2, je l'invite à rentrer pour signer les quelques formulaires du contrat de location. Cela se fait très simplement, et se termine par une signature au bas d'un feuillet.

Le soleil s'est imposé quand nous ressortons, et qu'il m'emmène vers la voiture, garée à une centaine de mètres.

Mon appréhension est justifiée : la voiture est énorme, rutilante, impressionnante. Heureusement, j'ai déja fait l'an dernier plus de 6000 km sur les pistes américaines dans un Ford Explorer, expérience non négligeable aujourd'hui.

"You'll see, it's a fantastic car to drive", me prévient mon ami de Geysir...

Puis il s'éclipse et me laisse seul, aux commandes du tank. Je démarre timidement : ronronnement typique du V8, mais discret, en fait cette voiture fait le bruit d'un bateau, cela doit être dû à l'énorme cylindrée du moteur.

je roule prudemment jusqu'à la guesthouse et me gare devant. Monique sort, accompagnant Emilie et me dit : "waow, elle est super votre jeep!".

Je prend une petite photo souvenir de Monique et d'Emilie. Nous avons passé si peu de temps dans cette guesthouse, pourtant, nous y sommes déjà attachés et nous jurons d'y revenir. Comme vous le verrez, nous recroiserons plus tard la route de Monique, avec en prime, un peu de temps à discuter avec elle, et écouter son incroyable destin.

Nous avons rabattu les sièges pour charger les bagages et sommes rassurés de constater une information capitale : nous obtenons un plancher absolument plat sur toute sa surface. Cela confirme que nous pourrons y dormir, et donc que nous ne perdrons pas de temps à monter et démonter notre tente chaque jour (nous en avions pris une au cas où ).

Nous traversons le centre de Reykjavik sous le regard des passants, cette voiture a un pouvoir attractif très fort, et surprise, il y en a très peu en Islande. Elle reste même ici un véhicule d'exception, pourtant elle fait pâle figure à coté de certains monstres 4x4.

On sort de la ville, sur la route 1 direction Selfoss, où nous nous arrêtons pour remplir la glaciaire.

THJORSA VALLEY.

Nous prenons la Route 30, puis la 32 afin de longer la plus longue rivière d'Islande : La Thjorsa river. Vous pouvez voir ci-dessous les fameux panneaux de signalisation islandais. Abscons au premier coup d'oeil, on s'y fait très vite, et ils ont l'avantage de contenir de nombreuses informations utiles.

Nous ne savons absolument pas à quoi nous attendre en prenant cette route, le but est de voir quelques cascades de part et d'autre de la rivière. Un panneau indiquant le point de vue de Hagi nous dirige vers ce magnifique surplomb sur la vallée. Nous y dégustons notre premier sandwich jambon / pain de mie, notre nourriture de base durant nos roadtrips...

Au lointain on peut admirer un sommet enneigé, cela n'est autre que le célèbre volcan Hekla.

Puis nous reprenons la route car nous avons 1000 choses à voir, avant d'arriver dès ce soir au Landmannalaugar...

Et pour commencer, notre première cascade ! Il s'agit de Hjálparfoss. Et déjà tout est là : dans un cadre somptueux de colonnes de basalte, la rivière se partage pour offrir ce spectacle unique.

Il y a quelques familles d'islandais, venus là pique-niquer, mais surtout se baigner, et quelques enfants batifolent dans l'eau, vous en voyez 3 sur la photo, près de la cascade. Inutile de dire que l'eau doit être particulièrement fraîche...

J'installe mon trépied et fais quelques photos, mais déjà le soleil se couvre de nuages menaçants. Ma première photo de cascade est faite, la collection démarre !

Nous reprenons la voiture direction la ferme historique Stöng, qui avait été détruite par une éruption de l'Hekla au Moyen Âge. Le long du sentier, la nature prend des couleurs extraordinaires.

Le vert, le jaune, laissent subitement place à des rouges orangers.

Notre piste nous mène enfin vers celles que je ne voulais absolument pas rater : Háifoss et Granni, je n'avais rien vu d'elles, et le spectacle que nous découvrons et absolument fantastique.

Nous nous aventurons au bord de la falaise. La pluie tombe à ce moment là de plus en plus fort, le vent souffle, et j'ai grand mal à protéger le matériel, mais réussis à faire quelques photos dont celle-ci. La canyon est très profond, c'est la deuxième chute la plus haute d'Islande : 122 mètres ! Haifoss est la première, Granni est celle qui se trouve au second plan. Vous voyez 4 petits points blancs sur la gauche ? Ce sont des moutons !

Puis nous reprenons la Route 32, puis la 26, pour enfin nous retrouver sur la mythique F208, vers le non-moins mythique Landmannalaugar et ses paysages tourmentés.

Nous faisons le plein d'essence à la station Hrauneyjar. J'en profite pour acheter une glace vanille chocolat qui semble avoir un grand succès auprès des nombreux clients. Elle est absolument gigantesque ! Nous aurons du mal à terminer la glace à tous les deux et je me dis que les islandais ont un sacré coup de fourchette.

Nous voici sur la F208 : piste de sable noir, et des paysages sont sublimes de beauté... Nous croisons très peu de monde. Un vert fluorescent nous accompagne parfois.

LANDMANNALAUGAR . ISLANDE SUD.

Nous sommes à présent très proches du but : 5 kilomètres. Nous faisons une pause pour admirer la vue magique sur le lac Frostastaðavatn.

Un paysage lunaire nous entoure, à nos pieds le sol volcanique est éventré. Il fait environ 8°C, le vent souffle fort, la lumière est incroyable : ça y est la magie islandaise nous prend par la main.

+ Note pour les lecteurs du eROADBOOK, jetez-ici un oeil à la ULTRAPANORAMIC PHOTO N° 1 / 20 +

Au loin on voit le Ljótipollur, ce cratère rempli d'eau que j'ai prévu d'aller voir demain de plus près. On voit d'ici ce qui le rend si sublime : des flancs rouge sang.

Nous voici à l'approche de Landmannalaugar. Et avec cela, notre premier gué, petit mais assez profond, que certains véhicules n'ont pas tenté de traverser. Pas de bol, personne devant nous à imiter, et pour couronner le tout, quelques personnes sont là au bord du gué, appareil photo en main, pour photographier la scène !

Je m'agrippe au volant, le nez de la voiture plonge dans l'eau mais ressort aussitôt et nous passons sans encombre. Ouf, premier gué OK !

Nous arrivons ensuite au camping, il y a énormément de monde et je jette un coup d'oeil aux voitures, j'aime particulièrement le look des LAND ROVER DEFENDER (que je préfère au Hummer). Ils ont pour tradition de mettre un drapeau sur le toit pour montrer leur nationalité. Je m'approche de ce groupe d'anglais, prend cette photo et discute un moment avec ce couple propriétaire du Defender jaune. Très sympas, ils m'expliquent partir chaque été explorer un pays avec leur Defender, l'an dernier c'était l'Afrique. Je remarque un autocollant sur la portière arrière : "Ta voiture va vite ? la mienne va partout !"

Il est déjà tard, et il fait très froid, autour de 8°C, humide avec un vent violent.

Pas facile dans ces conditions de préparer notre première nuit "outdoor": comme chaque soir, une bonne heure sera nécessaire pour vider les photos sur le disque dur, recharger toutes les batteries dans une forêt de câbles, faire passer ensuite tous nos sacs sur les places avant, tenter de faire chauffer la casserole (pas facile avec le vent !), puis installer nos sacs de couchage à l'arrière. Nous avalons une soupe chinoise et trouvons un profond sommeil vers 23h00.

Le réveil est mis à 7h00, au programme une grande randonnée, en croisant les doigts pour que la météo soit clémente et me laisse prendre quelques bonnes photos...

Jour 1            Jour 3            Index