Journal d'un roadtrip de 23 jours en Islande

Samedi 15 août

Ami lecteur je préfère te prévenir : Cette journée sera probablement la plus chargée du voyage. Nous avons prévu de faire environ 20 km de rando, gravir 2 volcans et finir par le sommet de la montagne Vindbelgjarfjall qui domine le lac. Nous ne savons pas si c'est possible, mais on va le tenter !

Réveil à 6h30. La journée commence bien : je tombe (bien involontairement je vous l'assure) nez à nez sur une jeune femme nue qui n'a pas fermé la porte de sa douche. Le plus drôle c'est que je la croiserai plus tard dans la journée et qu'elle aussi m'a reconnu, un peu génée.

L'image ci-dessous vous montre combien le camping est "busy".

MYVATN - KRÖFLUSTÖD KRAFLA POWER STATION. ISLANDE NORD.

Kröflustöð Krafla Power Station : c'est le nom de cette usine qui déploie ses tuyaux argentés tout autour de Mývatn.

+ Note pour les lecteurs du eROADBOOK, jetez-ici un oeil à la ULTRAPANORAMIC PHOTO N° 12 / 20 +

MYVATN - VITI CRATER AREA.

Voici le cratère Viti :

Tout autour du Viti on trouve des zones géothermiques. Ca bouillonne, ca gargouille, ca mijote, et surtout ça prend des couleurs folles.

Vous voyez Emilie tout là-bas ?

Un coup de zoom et hop :

Il est 9h30, nous avons fait le tour du cratère.

Nous regagnons la route, direction la mystérieuse grotte de Grjótagjá.

Cette grotte est censée se cacher dans cette faille.

MYVATN - GRJÓTAGJÁ.

On peut se glisser à certains endroits sous terre et là on découvre un univers magique. Cette eau vaporeuse et bleutée est à 45 C°. On peut s'y baigner...

Retour à la voiture (celle-ci n'est pas la notre mais j'adore la pelle rouge et la caisse à outil sur le toit, raccords avec les jantes), direction le parc de Dimmuborgir.

MYVATN - HVERFJALL.

Le parc est en lui-même une attraction avec ces formations de laves aux formes étranges. Nous le traversons en direction du fabuleux cratère Hverfjall.

Un petit passage par "le saute clôture". Je n'en ai vu qu'en Islande.

Nous sommes au pied du cratère. Le plan nous indique 2 façons d'atteindre son sommet :

- Le easy path (Il faut faire le tour)

- Le difficult path (tout droit)

Nous choisissons le second.

On arrive en haut à bout de souffle, cette montée dans le sable est un calvaire il faut bien l'avouer, mais quelle récompense !

Regardez bien l'image ci-dessous : les montagnes ont des cicatrices que je n'explique pas. Le marteau de Thor s'est-il abattu ici ?

+ Note pour les lecteurs du eROADBOOK, jetez-ici un oeil à la ULTRAPANORAMIC PHOTO N° 14 / 20 +

Et dire que nous finirons la journée au sommet de cette montagne...

La spectacle est magique, aussi bien face à nous que dans notre dos.

Trop petit ! Je suis obligé de monter sur des cailloux pour régler le niveau de ma rotule.

Non, ces gens-là ne sont pas sur la lune, ils sont descendus au centre du cratère.

HVERFJALL CRATER : Ce stratovolcan est du à une seule énorme explosion il y a 2500 ans. Il fait 250 mètre de haut, 200 m de profondeur, 1200 m de diamètre. Ca dépasse l'imagination. Nous faisons le tour du cratère (environ 5 km), qui nous offre un panorama sur toute la région.

Il est 13h10. Notre tour du Hverfjall est terminé. Avec en prime une superbe vue sur le lac Mývatn.

On redescend en cavalant les flancs du volcan qui nous ont donné tant de peine.

Nous retournons à présent dans le parc de Dimmuborgir pour en faire une exploration plus approfondie. Nous jetons notre dévolu sur la piste rouge de 3 km.

MYVATN - DIMMUBORGIR.

On y croise des formations de lave aux formes curieuses : arches, tours, cavernes...

Et voici Kirkja, une incroyable cathédrale gothique naturelle.

Retour au parking à 15h00. Je tombe sur ce camion Volvo de 1975 sur le parking. Un régal de design.

Nous sommes affamés, après notre éternel sandwich au pain de mie, on s'offre une part de gâteau sur la terrasse ensoleillée du Visitor Center.

Nous goûtons aussi nos premiers Kleinur, de délicieux petits beignets islandais.

On s'achète enfin un pain cuit à la vapeur dans la lave : le seytt rúgbrauð. C'est un très beau pain brun, à l'odeur et au goût caractéristique, délicieux avec du saumon !

Retour au camping pour chercher notre linge enfin propre. Je remarque une minuscule serre, je vais y jeter un oeil.

Direction à présent la réserve naturelle de Höfði. C'est un parc végétal protégé qui borde le lac. Nous n'en savons absolument rien, nous verrons bien.

Il est déjà 17h10, et des nuages sombres menacent la fin de notre journée. N'oublions pas que nous avons prévu ensuite de monter au sommet de la montagne au fond sur la photo, vous voyez ?

MYVATN - HOFDI NATURE RESERVE.

+ Note pour les lecteurs du eROADBOOK, jetez-ici un oeil à la ULTRAPANORAMIC PHOTO N° 11 / 20 +

On pénètre dans le parc par ce sentier.

La lumière y est fabuleuse, la pluie y crée des reflets d'ombre et d'argent. L'endroit est quasiment désert.

Arrivés sur les rives du lac on trouve ces formations volcaniques figées dans l'eau. L'endroit est magnifique, mais des nuages de moucherons sont là, on ne les voit pas sur les photos, trop petits, mais c'est invivable. Le Mývatn "lac des mouches" porte bien son nom.

Le parc est miraculeusement bien entretenu, certaines zones sont très sauvages, d'autres au contraire sont aménagées, un banc vous invite parfois à la flânerie.

Une écorce argentée laisse apparaître un bois ambré, les lychens jaunes et verts, la palette de couleur dans cette lumière de sous-bois...

/

/

/

/

/

Il est 18h00 quand nous sortons du parc. Nous devons à présent rejoindre le sommet de Vindbelgjarfjall, notre dernière mission ! C'est une jolie petite montagne qui offre un point de vue élevé sur toute la région. J'ai lu que son ascension était éreintante, mais Gunter rencontré hier soir y est allé et m'a rassuré : c'est un jeu d'enfant selon lui.

MYVATN - VINDBELGJARFJALL.

On doit se garer tout près de la route, le chemin boueux qui suit est devenu impraticable. Il faut ensuite marcher jusqu'au pied de la montagne puis la gravir.

Il est 18h30...

... et arrivons au sommet à 19h20. Gunter avait raison : ce n'est pas bien méchant. La vue est magique, mais nous sommes un peu en avance pour le coucher de soleil.

D'ici on voit le Hverjall.

Vous ne le voyez pas sur la photo, mais je suis obligé de vous le dire encore : il fait très froid au sommet, et il y a un vent terrible, évidemment !

Tous les gens qui grimpent ici sont fiers d'ajouter une pierre au cairn géant qui se trouve au sommet. Nous n'allons pas faillir à la règle.

Nous allons regarder le soleil baisser à l'horizon à l'abri du cairn.

On a trouvé un peu plus loin un "mini" cairn. Mignon n'est-ce pas ? Petit deviendra grand !

Vers 19h30 le soleil est passé sous les nuages.

Et la lumière enfin est venue caresser l'horizon.

Il est 20h30, nous quittons notre montagne.

/

/

Il est 21h00 quand nous retrouvons la voiture, la balade fait 4.8 km que nous ajoutons au compteur kilométrique de la journée... qui n'est pas terminée !

Nous devons rejoindre à présent la chute de Goðafoss (la chute des dieux !) à 60 km d'ici, nous avons en effet prévu de dormir à ses cotés.

Il est 22h00, nous arrivons au camping dans la nuit, épuisés, je finirai vers minuit mes corvées techniques.

Ce camping est minuscule, nous ne sommes que 3 voitures, mais je reconnais cette petite Opel... c'est celle de Gunter !

J'espère le voir demain. On va s'offrir une grasse matinée pour reprendre des forces : réveil à 8h15.

À demain !

Jour 13            Jour 15            Index