Interview

JOE CAPRA / SCIENTIFANTASTIC

www.scientifantastic.com

Joe Capra est un jeune photographe américain, "timelapseur" de génie, récemment parti explorer l'Islande (June 17-July 3 2011). Il en est revenu avec des images à couper le souffle.

Des médias américains aussi prestigieux que the Washington Post, USA Tojour, VH1, Newsweek, Gizmodo, io9, Universe Tojour, France24, The Atlantic en ont fait le relais, et il a récemment vendu plusieurs minutes d'images à Discovery Channel.

J'ai fait la connaissance de Joe tout simplement... car c'est un de mes lecteurs. Il m'a en effet acheté l'ICELANDIC eROADBOOK en janvier 2011 en préparation de son expédition islandaise. J'ai découvert ses timelapse bien plus tard, alors que tout le monde en parlait déjà. C'est là que j'ai fait le lien et que je suis entré en contact avec lui, pour lui poser quelques questions :

Quel âge as-tu Joe ?

J'ai 33 ans.

Où vis-tu ?

Je suis né et j'ai grandi à Santa Barbara en Californie. Je suis resté là-bas jusqu'à mon entrée à l'University of Southern California (USC) qui se trouve dans Los Angeles. Je suis resté à Los Angeles et je vis dans cette ville aujourd'hui.

Depuis combien de temps fais-tu de la photographie ?

Je fais de la photographie depuis que je suis tout petit. J'ai eu quelques caméras basiques étant jeune, puis arrive mon premier Reflex en 2005 (Canon Rebel XT), c'est à partir de là que j'ai commencé à m'y intéresser plus sérieusement. Depuis j'ai eu beaucoup de boitiers, d'objectifs et de matériel divers. Je pratique la photographie comme un hobby, mais j'espère pouvoir devenir professionnel un jour.

Etant de Los Angeles, d'où t'es venu ce désir d'aller en Islande ? Etait-ce ton premier voyage dans le nord ?

Je dois dire que ce sont en premier lieu les vidéos de Michael Reichmann (de www.luminous-landsape.com) à son retour d'Islande qui m'ont inspiré. Cela me semblait être l'endroit ultime pour faire des photos de paysage qui est mon domaine de prédilection. J'aime les paysages sauvages, être loin de la foule, l'Islande semblait pouvoir m'offrir tout cela.

Sa situation nordique allait m'offrir de très longues périodes "golden light". Cela semblait être l'endroit idéal. Et je dois dire que je n'ai pas été déçu !

Pourquoi aller en Islande au mois de juin ? Pour la lumière ? Pourquoi tout seul ?

Je me suis décidé pour le mois de juin car ce n'est pas encore la saison touristique ce qui me permettrait de trouver moins de monde dans les lieux populaires. Et puis cette période m'offrirait 6 heures de golden light, un vrai bonheur !
Je suis parti seul car je voulais pouvoir photographier 24h/24, randonner au milieu de la nuit, dormir dans la voiture (tiens, ça me rappelle quelque-chose… NDA), et manger... quand je trouve le temps ! Je ne connais personne qui souhaiterait passer des vacances comme ça !

Je ne suis pas le genre de personne qui passe ses vacances à se promener et bronzer sur la plage : j'aime explorer l'endroit que je visite. La photographie, et plus spécialement le timelapse demande beaucoup de temps et de concentration, ce qui peut être un challenge physique et mental. Partir seul me permettrait d'aller où je veux, quand je veux et de rester aussi longtemps que je le souhaite sans avoir à me soucier de personne.

Pourquoi faire du timelapse et pas de la photographie traditionnelle ?

J'avais initialement prévu de faire de la photographie, du timelapse et de la vidéo, mais j'ai finalement fait moins de vidéo... en fait j'ai fait des vidéos entre mes photos et mes timelapses. Je suis revenu avec 38000 images d'Islande. Je me suis d'abord concentré sur le traitement de mes timelapse, ensuite de mes photos.

Justement je me demandais Joe, comment gères-tu ton travail de post-traitement avec tous ces rushes de timelapse?
Est-ce que tu ajustes les couleurs le contraste etc. par lots, ou image par image ? Utilises-tu Lightroom avant d'exporter tes images dans After Effect?

Mon flux de travail a été un peu différent que précédement car j'ai utilisé cette fois-ci un nouveau logiciel : LRTimelapse (www.lrtimelapse.com). LRTimelapse permet d'ajuster le traitement des RAWS sur une période de temps de capture précis. Je n'ai utilisé Lightroom que pour quelques images seulement dans mes timelapse. Pour la majorité de mes images je réalise le traitement classique : exposition - contraste - saturation, j'ouvre ensuite ma séquence dans LRTimelapse et lui demande de faire ces ajustements pour le reste des images. Quand LRTimelapse a terminé j'importe la séquence des images dans Adobe After Effects pour les monter et les exporter en film. J'ai utilisé Warp Stabilizer dans After Effects pour effacer les vibrations de mon Reflex dûes au vent. Finalement tout cela a plutôt bien fonctionné mais je vais tenter d'améliorer certaines méthodes dans mes prochaines vidéos car cela m'a prit beaucoup plus de temps que je ne le pensais.

Quel temps as-tu trouvé en Islande ?

J'ai eu du bon et du moins bon... en fait il faisait très beau quand je suis arrivé. Il faisait chaud (autour de 15 C°), le soleil brillait, pas un seul nuage dans le ciel. Le problème est que ce n'est le temps que je recherchais pour la photographie, et plus spécialement le timelapse. Les nuages montrent le mouvement, ils sont essentiels quand on shoote des paysages (souvent sans autres sujet mouvant) si bien que ces - trop - belles journées m'ont un peu limité. Vous pouvez voir certains de ces passages dans mes vidéos où le seul objet en mouvement c'est la camera ! Quand je suis monté dans les Westfjords les choses se sont améliorées. Les nuages sont apparus ce qui m'a donné enfin de bonnes couleurs pour les levers et couchers de soleil.

J'ai pu profité d'un temps rêvé dans le nord du pays, un bon mix entre soleil et nuages. Après un jour ou deux ça s'est couvert ce qui m'a privé de lumière du soleil la plupart du temps, mais je suis quand même arrivé à attraper quelques percées à travers les nuages. Quand je suis retourné dans le sud le soleil est revenu, puis la pluie est arrivée, elle m'a bloqué la plupart du temps en fin de séjour.

De manière générale, je pense avoir eu beaucoup, chance : la lumière était bonne et j'ai trouvé de superbes conditions pour shooter. Le vieil adage islandais "Si tu n'aimes pas le temps qu'il fait, attends 5 minutes" s'est vérifié : c'était très changeant. Le plus gros problème était le vent. Dans de nombreux endroits je n'ai pu réaliser les séquences que je voulais à cause du vent. Il était si fort qu'il m'empéchait parfois de faire de simples photographies dans de bonnes conditions. Le vent est un gros problème pour réaliser des timelapse.

Une bonne ou mauvaise anecdote à propos de ce voyage en Islande?

Ce voyage est vraiment un superbe souvenir ! Rien de mauvais ne me vient à l'esprit. Une chose m'a vraiment marqué, c'est la séquence dans le champs de lupins (que l'on peut voir à 1:00 minute de la vidéo en haut de la page NDLR). Cette journée était très nuageuse, venteuse, avec des averses régulières toute la journée. J'étais au milieu de mon voyage, fourbu je me suis offert une chambre d'hôtel. Il devait être minuit quand je suis arrivé pour le check-in, j'ai pris une douche et commencé à transférer mes photos sur mes DD externes. Vers 2 heures du matin, j'ai tiré les rideaux pour jeter un oeil dehors et j'ai été émerveillé par ce que j'ai vu.

Le fameux coucher de soleil sur un champ de lupins.

Quelques trouées sont apparus dans les nuages et un coucher de soleil incroyable innonda ma chambre. J'ai attrapé tout mon matériel et j'ai démarré en trombe en quête d'un endroit pour le capturer. J'ai roulé une quinzaine de minutes et suis tombé sur ce magnifique champ de lupins au bord du lac Lagarfljót (dans l'Est NDLR). J'ai réussi à faire une ou deux séquences de timelapse. C'était le coucher de soleil le plus dingue que je n'avais jamais vu et j'ai failli le rater en restant dans ma chambre d'hôtel !

Est-ce que l'eROADBOOK ISLANDE que tu avais acheté t'a été utile pour cette expédition ?

Oui j'ai utilisé l'eROADBOOK durant ce voyage et il a été d'une aide précieuse. Ton travail photographique est incroyable !

Les images que tu y as intégrées furent très utiles à mon repérage. L'eROADBOOK est en fait exactement l'outil que je recherchais pour mon expédition. Mais je dois avouer avoir passé pas mal de temps à essayer de le traduire en anglais car je ne parle pas un mot de français ! (à l'époque la version anglaise n'existait pas ! NDA).

Sortie en chiens de traineaux au Groenland.

Une idée de ton prochain voyage ?

Je n'y ai pas encore vraiment pensé mais un ami revient de Patagonie et ses images sont fantastiques, c'est une destination qui m'intéresse. J'aimerais aussi retourner en Islande et au Groenland en hiver.

Merci encore de m'avoir aidé avec ce précieux eROADBOOK Michaël, il m'a énormément aidé. Je le recommande très chaudement à tous les photographes qui partent en Islande.

Joe.

UPDATE 2015 • Comme il le souhaitait, Joe est retourné faire un trip hivernal ISLANDE + GROENLAND, il en a ramené ce timelapse :