• 10 juin - 10 juillet 2012

30 JOURS en 60 IMAGES

Un (second) ROADTRIP PHOTOGRAPHIQUE en ISLANDE

Photos d'Islande relatant le voyage sur la cŰte sud, les Highlands et les Westfjords au mois de juin-Juillet 2012

par Michael LEVY.

avec ANDY, 20 mois.

Ceux qui désirent une ambiance sonore peuvent écouter ce morceau du groupe islandais Sigur Rós en regardant cette galerie.
Vous comprendrez pourquoi au fil des images. ML

landakotskirkja hallgrimskirkja

C'est toujours un plaisir de retrouver Reykjavik. Une ville où je me sens bien et qui invite à la flânerie. À peine arrivé je suis monté vers le vieil hôpital y photographier cette église néo-gothique, en prenant soin de mettre la cathédrale en arrière plan. Nous sommes le 11 juin, il est 23h25 et le soleil irradie la ville.

Voiture américaine à Reykjavik

Reykjavik a ses codes et ses icônes. Parmi eux, témoin d'un mode de vie très "USA lifestyle" pour un pays pourtant européen, ces vieilles voitures américaines 70s que l'on croise en nombre dans un pays totalement inadapté à ce genre de véhicule. La plaque d'immatriculation - comme aux Etats-Unis - peut être personnalisée...

Restaurant le Sea Baron à Reykjavik

En parlant d'icônes, en voici une autre, Kjartan Halldorsson, "patron" du restaurant populaire le Sea Baron où je me précipite en arrivant pour dévorer quelques brochettes de poisson.

Grotte de Buri (Buri cave)

J'ai profité de l'invitation de Bjorn Hroarsson, géologue et créateur de l'agence Extreme Iceland pour aller explorer une des plus grandes grottes de lave du monde. Bjorn a découvert Buri Cave en 2005. Elle fait 1 km de long jusqu'à un gouffre plongeant dans les entrailles de la terre.
"Entrailles" est un mot choisi tant l'analogie est frappante entre ce "boyau terrestre" et celui d'un corps humain.

Gjain canyon

Gjain Canyon est un endroit paradisiaque niché non loin des chutes Haifoss et Granni. On y trouve un dédale de cascades dans une végétation luxuriante, ce qui est assez rare en Islande.

Gjain canyon

Voici Haifoss, une des splendeurs d'Islande à laquelle je suis particulièrement attaché : c'est la première chute que je suis allé voir en 2009. Haifoss et sa voisine Granni m'acceuillent toujours sous un déluge de grèle et de pluie, je prends cela pour de la bienveillance islandaise.

Piste F208

Parcourir la F208 est toujours un grand moment émotionnel. La portion sud entre le Landmannalaugar et la Route 1 est sans aucun doute une des plus belles pistes au monde.

lac Langisjor

Le Langisjór est situé dans une zone très isolée des Highlands, au nord du Lakagigar. Lac de forme très allongée, coincé entre 2 rangées de montagnes (Tungnráfjoll et Fogrufjöll), le sentiment de solitude y est à son paroxysme. J'y ai trouvé un silence absolu, pas un souffle de vent, pas un cri d'oiseau, pas un poisson pour briser la surface de l'eau.

Blanhukur (montagne bleu)

L'ascension du Bláhnukur, au Landmannalaugar. Je me retourne de temps en temps pour souffler et observer la vallée qui se découvre sous une lumière d'orage, de celles que je préfère. Des randonneurs en contre-bas s'inquiètent devant les ténèbres qui avancent à grand pas.

brennisteinsalda

Icône du Landmannalaugar, la montagne Brennisteinsalda (littéralement "Onde sufurique") est dit-on la plus colorée d'Islande. Elle s'offre à moi depuis le sommet de Bláhnukur, la montagne bleue.

Blanhukur (montagne bleu)

La descente du Bláhnukur sur son versant est un peu raide, c'est vrai, mais on plonge alors dans un spectacle irréel. Les derniers rayons du soleil viennent faire exploser les couleurs des montagnes de rhyolite. En contre-bas la rivière que l'on doit traverser, gonflée par l'orage, va nous causer de sérieux soucis...

landmannalaugar

Après de vaines tentatives de création d'un chemin avec de grosses pierres... balayées par le courant en quelques instants, je me résous à inonder mes chaussures de randonnée. L'obstacle passé nous croisons cette plaine bordée de reliefs pigmentés.

frostastadavatn

Mariage de l'eau et du feu, le lac Frostadavatn est un des joyaux du Landmannalaugar. La coulée de lave en est la signature, figée là pour l'éternité. Façon de parler car rien n'est éternel en Islande...

Cratère le Stutur

Surplombant le lac Frostadavatn, on trouve ce petit cratère aux proportions idéales, le Stútur. Je lui ai donné le premier rôle sur cette photo (malgré sa petite taille), car je l'affectionne tout particulièrement.

Piste F208, Islande

Quitter le Landamannalaugar vers le Sud par une lumière cristalline vous plonge dans ce genre de décor.

Gué sur la piste F208, Islande

La F208 offre des verts parfois si fluorescents que l'on en vient à croire que le créateur a joué ici avec Photoshop. J'aime particulièrement ces zones où l'eau cherche son chemin, créant des filaments d'argent sur le sol volcanique. On aperçoit au premier plan un des nombreux gués qui rythment la piste.

Halldorsfell sur la piste F208

En Islande chaque montagne, chaque colline a son nom. Nul besoin d'avoir des proportions "hors-norme" pour être baptisée. J'y trouve un rapport avec la nature différent du notre, un certain respect, une attention. Voici donc Madame (Mlle ?) Halldórsfell, toujours sur la F208.

ofaerufoss

Ófærufoss est située dans une faille de plusieurs kilomètres de long, Eldgjá Canyon "la gorge de feu". C'est une chute mythique et hors-norme par ses dimensions et sa puissance. Pour ajouter à sa légende, elle était autrefois ornée d'une arche naturelle au premier plan qui s'est malheureusement écroulée en 1993 à la suite d'un séisme.
Il en existe quelques clichés que vous pouvez voir ici.

Cette photographie est prise sous la pluie, la lumière est désastreuse, mais je tenais à rendre hommage à Ófærufoss.

Lakagigar

Le Lakagigar (prononcez "Lakaguigar" si vous voulez sonner islandais) est un endroit unique au monde, la plus grande explosion volcanique de tous les temps (les années de famine qui suivirent sont à l'origine de la révolution française). En grimpant sur le Laki (le volcan qui a donné son nom au lieu) on aperçoit la cicatrice de plusieurs kilomètres de part et d'autre.

Lambavatn Kambavatn

Or et acier. D'ici on aperçoit les deux lacs jumeaux Kambavatn et Lambavatn. En ligne d'horizon, les montagnes du Langisjór dont je vous parlais précédemment.

lakagigar

La vue Nord-Est depuis le Laki. On aperçoit la ligne volcanique sur ce plan écrasé au 200 mm. Au fond, les flancs du plus grand glacier d'Europe, le Vatnajökull.

Cette photo est un hommage à la plus belle pochette de disque de tous les temps : Unknown Pleasures de Joy Division, réalisée par Peter Saville que j'ai eu la chance de rencontrer et photographier en 2007.

tjarnagigur

La F207, communément nommée la boucle du Laki offre de jolies surprises comme ce lac de cratère, le Tjarnagigur. Les minuscules points blancs sur le lac sont des cygnes.

levé de soleil sur Sulutindar

Il arrive que l'on croise des trolls en Islande, quoi de plus normal après tout. Ce soir-là c'est bien le diable en personne qui m'a foudroyé du regard, évocation maléfique du Mordor («pays noir» en sindarin) pour les amoureux de J.R.R. Tolkien.

Jokulsarlon de nuit

J'arrive toujours au Jökulsárlón la nuit, pour profiter des premières heures du jour en solitaire. En juin à minuit les couleurs du ciel, de l'eau et de la glace ont le bon goût d'être parfaitement complémentaires (rose / cyan). Les oiseaux ont l'air d'apprécier autant que moi.

Jokulsarlon de nuit

Prenant un peu de hauteur, je lève les yeux et cadre plus large. Il est 23h44, nous sommes le 29 juin 2012. C'est le jour de mon anniversaire. La lune rousse me lance un regard complice au dessus de l'horizon.

Jokulsarlon de nuit

Non ce n'est pas un bijou Lalique ou de quelques maitres verriers. La plupart des blocs de glace du Jökulsárlón sont blancs et opaques, mais quelques-uns, pour une raison que je n'explique pas sont parfaitement transparents. J'ai plaisir à en observer la texture et les reflets. Photo prise à 3h17 du matin.

Fjadrargljufur Canyon

Un des trésors accessible pourtant souvent oublié. Le Canyon de Fjaðrárgljúfur, creusé il y a 2 millions d'années offre un spectacle irréel. De nombreuses corniches se succèdent et offrent d'impressionnants - mais périlleux - points de vue sur le canyon. De nombreux panneaux préviennent du danger, ce qui laisse supposer de quelques accidents... Sujets au vertige s'abstenir.

Phare du cap Dyrholaey

Le phare du cap Dyrhólaey capte les derniers rayons du soleil, dans le fond les pitons de laves Reynisdrangar, les véritables dents de la mer, sont déjà plongés dans la nuit. Pointe sud de l'Islande, c'est toujours un plaisir de se retrouver ici quand les touristes sont partis pour parcourir cette immense arche surplombant la mer, sanctuaire de nombreux oiseaux marins.

Thorsmork

Thórsmörk "la forêt de Thor" est un des plus beaux endroits que l'on puisse explorer en Islande. Mais pour l'atteindre il vous faudra d'abord parcourir la piste F249 qui longe la redoutée rivière Krossá. Cette vue plongeante sur la vallée depuis la montagne Rettarfell permet d'observer le tracé de la piste et les nombreux gués qui se succèdent.

godaland

La randonnée Thórsmörk - Skógar offre des points de vue magiques. J'aime la noirceur de cette photographie, qui montre la puissance tellurique du lieu.

Kerlingarfjoll

Reconnaissable entre tous, le Kerlingarfjöll et ses "montagnes caramel" font partie du voyage. Je n'y ai toujours pas trouvé la lumière espérée, mais il ne pleuvait pas, c'est déjà ça !

Sur la passerelle de bois en contre-bas discutent assis en tailleur 3 jeunes randonneurs tout droit rentrés d'une semaine passée dans le Hornstrandir (extrême Nord des Westfjords, zone très isolée accessible uniquement par bateau... quand la météo le permet). L'un d'entre eux m'a montré sur son reflex un peu plus tôt la minute rêvée où il a pu y filmer une mère renard arctique jouant avec ses petits.

Hveravellir

Hveravellir est une zone géothermique unique au monde. J'ai attendu les heures vespérales pour en garder un souvenir bleuté.

DC3 de l'US NAVY

Une épave est pour quiconque un fantasme. Avec une épave d'avion, on touche au sublime. C'est magnétique.
Que fait-il là ce DC3 de l'US NAVY, posé au milieu de nulle part sur le sable noir, loin très loin d'une piste d'atterrissage ?
Je ne le sais pas. Mais je suis allé m'y frotter, une chance, le ciel fut mon complice ce soir-là.

Thjofafoss

Une des plus belles chutes d'Islande, puissante et engoncée dans son canyon basaltique, sous la protection du Mt. Burfell.
Thjófafoss veut dire "Chute des voleurs". Pourquoi ? Car on y précipitait les voleurs condamnés à la noyade autrefois. Tout simplement.

Veidivotn

Un rayon de lumière sur ce relief oxydé de Veiðivötn. Un moment de grâce.

Veidivotn

Veiðivötn (la région des 50 lacs) est une zone reculée des Highlands, très prisée des islandais amateurs de pèche. Il faut obligatoirement un 4x4 pour l'atteindre et franchir les deux gués de la F228. J'ai beaucoup aimé explorer cet endroit, même si les mouches y pullulaient ce jour-là.

Lodmundur

Une de mes photographies préférées. Un ciel à la Michel-Ange, l'enfer et le paradis sur la même image.

Rideau de pluie sur la piste F228

En Islande on "voit" la pluie, on sait là où il pleut en quelque sorte. En voici un exemple sur cette image dont j'aime la composition apaisée.

Piste F228

Tempête de grêle sur la F228. Comme du gros sel sur le sable islandais. Pour une image presque, presque N&B que j'affectionne tout particulièrement.

Skogar

Andy, 7h00 du matin. D'abord simplement postée sur mon blog, j'étais surpris de voir combien cette image faisait réagir. J'ai alors décidé de vous la proposer ici.

C'est dans son pouvoir évocateur qu'elle trouve sa force. En la regardant nous nous mettons à la place de l'enfant émerveillé (par Skógafoss) et réveillons par la même occasion celui qui sommeille en nous.

Iles Vestmannaeyjar

Une image qui introduit les quelques photographies de Vestmannaeyjar à suivre.

heimaey

Heimaey LifeStyle. Une image réunissant quelques icônes : la voiture américaine (et pas n'importe laquelle, une Dodge Challenger mesdames messieurs), le mini terrain de foot cerclé de bois, l'église (qui s'apprète à fêter un mariage), quelques maisons et le volcan Helgafell.

heimaey

Heimaey LifeStyle. J'adore ces maisons colorées au design un peu suranné façon 70s. On en trouve une belle collection sur Heimaey. En voici deux exemples.

heimaey

Heimaey LifeStyle. Il est essentiel de les prendre bien de face pour éviter toute fuyante et rendre toute sa grâce à leur linéarité / simplicité.

heimaey

Les éléphants sont nombreux en Islande. J'ai croisé celui-ci en faisant le tour d'Heimaey sur le bateau de VIKING TOURS. Un beau mâle semble-t'il, certes un peu âgé (quelques millions d'années) mais le regard reste vif et conquérant.

heimaey

4000 habitants vivent paisiblement sur Heimaey, protégés du reste du monde ils se connaissent tous. Ce fermier nous a reçu dans son jardin et raconté son histoire, évidemment marquée par l'éruption de l'Helgafell en 1973. En observant l'image je remarque les sucettes suspendues au dessus des oies et je me demande à quoi elles servent ? Peut-être à faire fuir les sternes prédatrices !

Dans le fond on aperçoit l'Eyjafjallajökull, les habitants d'Heimaey étaient aux première loges pour l'éruption de 2010.

Ellidaey Bjarnarey

Vestmannaeyjar est un archipel de plusieurs iles volcaniques regroupées autour d'Heimaey. Parmi elles deux sont sujettes à fantasme car chacune abrite une et une seule maison.
Voici Elliðaey & Bjarnarey (photo prise depuis Heimaey).
Elliðaey (à gauche) a failli être offerte à Björk dans les années 90 par le premier ministre, pour "sa contribution au rayonnement international de l'Islande", mais l'idée a été abandonnée après les vives protestations de la population locale. Il m'est avis que la chanteuse n'aurait de toute façon pas accepté un tel cadeau !

Hraunfossar

Retour sur terre pour observer une chute absolument unique Hraunfossar, autrement dit "la chute de lave".
L'eau surgit de toute part des flancs de lave qui la borde et non pas d'un cours d'eau. Pour ajouter à la beauté du lieu, l'eau de la rivière est d'un bleu turquoise qui frôle l'indécence.
Non je n'ai pas poussé les curseurs un soir d'ivresse, l'eau est vraiment de cette couleur !

westfjords

Départ pour les Westfjords, vers Djúpavík (cote Est). On y trouve des plages (évidemment désertes) recueillant parfois du bois flotté provenant du Canada ou de Sibérie. Les précédents visiteurs ont laissé un message, ce drapeau islandais bricolé avec soin, on ne sait trop pourquoi, je ne sais trop pour qui, mais je lui rends hommage ici.

reykjarfjordur

Ce ponton fait face à Djúpavík, la ville du bout du monde. Quand je dis ville, je mesure mes propos puisque ce ne sont que quelques maisons qui la composent dont la moitié sont abandonnées. Célèbre pour son usine de traitement du hareng (désaffectée) et son hôtel dont les propriétaires Eva et Ásbjörn sont les seuls à résider ici toute l'année depuis 1984.

djupavik

Nous voici à l'intérieur d'un des silos de l'usine. Entièrement fermé, outre son charisme visuel évident (les lignes fuyantes de métal rouillé, la matière de ses murs décrépis), la résonnance à l'intérieur est unique et je ne peux m'empêcher d'y pousser des notes qui se répètent à l'infini.

C'est dans ce silo que Sigur Rós a enregistré son morceau.

Cet endroit m'a fait découvrir un destin. Claus est allemand. Passionné - je le cite - par les îles, les endroits reculés et / ou abandonnés, sa vie va basculer quand en 2003 sa petite amie d'alors ("she probably wanted to get rid of me" me dit-il avec malice) lui montre un article de journal parlant de l'hôtel le plus isolé du monde et de l'usine qui lui fait face. Djúpavík. Tout ce que Claus désirait était là.

Claus a tout quitté : pays, petite amie. il est devenu facteur à Reykjavik afin d'être au plus près, le plus souvent possible, de "son" usine qu'il fait visiter durant les 4 mois d'été.
Son site est ici : http://www.claus-in-iceland.com

Refuge en Islande

On trouve en Islande ce genre d'abri insolite. Situé sur un plateau venteux du centre des Westfjords le marcheur égaré, le cycliste épuisé y trouvera refuge pour la nuit. Difficile de résister à la curiosité : que trouve-t'on à l'intérieur ? Allons jeter un oeil.

Refuge en Islande

Voici le contenu de la navette spatiale : des banquettes, une couverture élimée et un chauffage à gaz. Une tablette sur laquelle on trouve quelques bougies et de la nourriture laissée par les précédents visiteurs (provenant si possible du pays d'origine pour marquer son identité).

Il y a une idée de transmission dans ces refuges : je laisse un message (nom, date, nationalité, quelques mots, petits croquis pour les plus audacieux) qui témoignera de mon passage et animera la soirée du randonneur solitaire. Un peu de nourriture. On trouve aussi un transmetteur radio pour les appels d'urgence.

Vous apprécierez le titre du roman, judicieusement choisi.

Refuge en Islande

Plus loin un autre refuge, entièrement fait de bois celui-ci, toujours dans les Westfjords. Le matelas du premier plan montre quelques rides... il ne semble offrir qu'un confort tout relatif !
Cadre dans le cadre, la fenêtre vous donne une idée de l'environnement, désertique et dénué de tout abri.

Refuge en Islande

Voici le cahier que j'y ai trouvé. Ils sont - à mon sens - des objets aussi précieux qu'esthétiques, patinés par le temps et les intempéries, remplis de l'énergie des gens de passage, seuls véritables témoins du lieu. Jusqu'à la couverture celui-ci est rempli, qui aura la bonne idée de laisser un nouveau cahier pour continuer l'histoire ?

Le problème n'est pas tant d'avoir l'idée, mais tient surtout dans le fait qu'on se balade rarement dans ces contrées avec un cahier vierge ! À retenir pour les prochaines fois.

Camion de chantier dans les Westfjord, Islande

J'aime cette photo mais je comprendrais que vous n'y voyiez aucun intérêt. Elle raconte le côté rugueux de la rocaille islandaise, la difficulté d'y construire une piste. On prend un plaisir immédiat au gigantisme du camion qui prend toute sa dimension grâce à Andy.

Macareux Latrabjarg

La population de macareux ("Puffins" en anglais) a très nettement diminué en Islande sans que l'on s'explique pourquoi. Passée de 5 millions à 2 millions en quelques années, on ne trouve plus ces adorables compagnons que dans quelques coins, et de façon sporadique. Terrifiant ! Je n'en ai par exemple pratiquement pas vu dans les Iles Vestmann dont ils sont pourtant l'emblème.

J'ai heureusement pu en observer sur les falaises de Látrabjarg (extrême Ouest des Westfjords), unanimement reconnues comme un des plus beaux "spots" à oiseaux marins du monde. Nous étions d'ailleurs nombreux ce jour-là. Etonnant de voir ces photographes parcourir le monde avec leurs énormes téléobjectifs en quête de quelques volatiles.
Ne prêtant aucune attention aux paysages, ils viennent directement ici. Leur truc c'est les oiseaux et pis c'est tout.

kirkjufellsfoss

Un petit détour sur la péninsule de Snæfellsnes, le temps d'aller voir ma montagne culte : Kirkjufell "La montagne église". Il pleut malheureusement ce jour-là et les nuages sont si bas qu'ils en masquent le sommet. Peu importe, je vais essayer de tirer le portrait de la chute qui lui fait face.

Insulte à la nature, je trouve pourtant du charme à ce pont délabré et sa ferraille tordue qui donne à l'ensemble un contraste étonnant.

flatey

Quand on arrive sur Flatey "L'île plate" on ne voit que des visages rayonnants. Des retrouvailles, des embrassades, des brouettes d'enfants. Pas de voiture sur Flatey, pas même de route, quelques maisons blotties autour d'un joli café, puis éparpillées ça et là le long du rocher.

Escale du ferry qui relie Brjánslækur à Stykkishólmur (si on vient du Nord), on peut s'y arrêter quelques heures et goûter aux délices d'une vie épargnée par les bruits (et la fureur) de la civilisation.

La première maison que l'on croise sur l'île est un magasin (le seul et unique d'ailleurs, habilement nommé "magasin du quai"), aménagé dans un ancien hangar. Délicieux bazar, merveilleux bric à brac proposant des objets aussi divers que variés, tenu par Urdur Bergsdottir qui vous accueille ci-dessus.

flatey

Exemple de ce que l'on trouve dans le Bryggjubúðinni, un joli livre sur les oiseaux, quelques étoiles de mer, des cailloux colorés et ce magnifique macareux empaillé. Ok, il faut aimer le style, mais avouez qu'il aurait une place de choix dans un cabinet de curiosité.

flatey

Stryta, maison typique de Flatey, est idéalement située, en face d'une jolie crique où sommeillent quelques barques de pécheurs. Une grand-mère et son petit fils en sont sortis et ont invité Andy à manger quelques biscuits...

flatey

... profitant de l'aubaine nous fûmes invités à boire un café dans cette maison au charme indescriptible. Les grand-parents de Sigurður Már (le petit blondinet) connaissent bien les enfants : lui professeur de mathématique à la retraite, elle ancienne institutrice, tous deux sont originaires de Selfoss et passent ici tous leurs étés.

Stryta est décorée par Madame avec un soin infini, chaque objet (la maison en fourmille) est classé selon sa couleur et son style. Les pièces sont minuscules, les chambres à l'étage ne semblent pouvoir accueillir que des poupées, mais les ondes et la chaleur qui y règnent donnent envie de rester ici pour l'éternité.

flatey

Les islandais ont pour tradition de décorer leurs fenêtres. Plaisir partagé, échange silencieux entre monde intérieur et extérieur, les objets et bibelots divers trônent fièrement, offerts en pâture aux passants.

La petite maison Stryta ne faillit pas à la règle et chacune de ses ouvertures propose une collection particulière. Cet alignement de bouteilles semble tout droit sorti d'une pharmacie elfique. Elixir, poison ou antidote ? Peu importe, l'envoutement a déjà fait son effet. Depuis longtemps.

Retour page d'accueil

Vous possédez un grand écran ? Profitez de la galerie HD (1600 pixels)            

Jetez un oeil à ma carte d'Islande pour photographes et randonneurs :

           CARTE D'ISLANDE


Vous avez apprecié cette galerie ? Venez découvrir le récit de mon Roadtrip de 23 jours en 2009.

CARTE & PARCOURS :

LIVRE D'OR ICELAND II :Cliquez


ISLANDE II GALERIE
  • 1 - Par Michael LEVY, Photographe (Paris / France) - www.international-photographer.fr - Le 10 novembre 2012

    Chers visiteurs, chers amis, vous avez enfin la possibilité de vous exprimer sur International Photographer.

    Ce mur est à vous, il vous permet de dire votre ressenti face à cette galerie en laissant un message.

    Faites parler vos yeux et votre coeur, tout le monde en profitera. Les informations qui vous sont demandés sont facultatives, elles me permettent simplement de mieux vous connaitre.

    Impatient de vous lire ! Michael.


  • 2 - Par Thibaud RINGENBACH (Lyon / France) - Le 10 novembre 2012

    Ces images sont sublimes et nous transportent litteralement en Islande¬Ö Bravo


  • 3 - Par Nathalie (France) - Le 11 novembre 2012

    Je trouve vos photos encore plus belles cette année !!

    La lumière que vous parvenez à faire ressortir est vraiment magnifique ; je suis allée plusieurs fois en Islande et je sais combien le temps et le ciel peuvent malheureusement  parfois trahir les merveilles que voient nos yeux...

    merci pous ces minutes magiques


  • 4 - Par Basile (France) - Le 12 novembre 2012

    Quel superbe récis de voyage!

    Vos photos sont simplement magnifiques. Quand un excellent photographe part à la rencontre de paysages grandioses, cela donne votre album.

    Merci, vous me faites aimer encore plus ce pays.

    Basile


  • 5 - Par Tom ZeCat, Informatologue (Paris) - Le 16 novembre 2012

    Bravo et merci pour ces photos qui donnent l'envie de prendre l'avion de suite pour ces paysages !


  • 6 - Par Guy (Belgique) - Le 16 novembre 2012

    J'adore votre reportage qui nous fait voyager dans cette lointaine contrée avec des images magnifiques.

    Félicitation et bonne continuation

    Guy


  • 7 - Par Patrick , Photographe (France) - Le 16 novembre 2012

    un reportage magnifique merci encore de nous le faire partager ... un petit regret : a la fin le détail du boitier et de l'optique utlisé fait prtie du superflu ;-)


  • 8 - Par Quentin (Suisse) - Le 19 novembre 2012

    Une sublime serie de photo, qui rend honneur a ces magnifiques paysages!

    Un grand Bravo!


    M : Merci Quentin, Patrick, Guy pour ces premiers témoignages sur International Photographer ! 


  • 9 - Par Flor√©al GIMENEZ, Retrait√© et photographe amateur (Eaubonne - France) - Le 21 novembre 2012

    Bonsoir,

    Très beau travail de reportage avec des commentaires appropriés. Les photos sont magnifiques, l'appareil ne fait pas tout, mais je vais certainement acheter l'EOS5D mkIII. En regardant tes images j'ai proposé à mon épouse d'y aller. Nous l'nvisageons pour Mai 2013. La période est-elle bonne? Si tu as des conseils à donner je suis preneur...

    Bravo encore, très beau travail.

    Floréal


    M : Bonjour Floréal. Le 5D mark III est assurément un superbe appareil. Je suis heureux que mes images vous donne envie d'aller voir ce pays de vos yeux. Mai 2012 fut un emerveillement, il fit beau quasiment tout le mois durant.

    On y sent le printemps et les beaux jours, mais les oiseaux ne sont pas encore tous arrivés. Préférez la fin du mois si possible ?

    Vous trouverez de nombreux conseils dans mon eROADBOOK ainsi que ma carte (que je vous expédie ce matin), ils seront des alliés précieux pour prépârer votre voyage.

    Vous avez peut-être lu par ailleurs que je serai guide en mars pour une fantastique quète en Islande, à la poursuite des aurores boréales dans la région de Myvatn ! 


  • 10 - Par Philippe (France) - Le 24 novembre 2012

    Superbe reportage, les photos sont magnifiques !!!

    C'est aussi pour moi (j'imagine pour  tous les passionnés d'images) une destination que j'envisage sérieusement.

    Bravo et merci.


  • 11 - Par laura (France) - Le 6 decembre 2012

    Bonjour, 

    Certaines photos sont incroyables, la lumière, les couleurs semblent sorties d'un autre monde.

    Voilà maintenant j'ai encore plus envie d'aller visiter l'islande.^^


  • 12 - Par faresoleil (Tahiti) - Le 8 decembre 2012

    Chapeau bas, un magnifique cadeau à tous ceux qui ne connaissent pas ce pays et une véritable invitation au voyage...................avec les conseils en prime, waw !!!

     


  • 13 - Par Jean-Philippe (Luisant/France) - Le 9 decembre 2012

    De superbes clichés qui donnent vraiment envie de visiter ce beau pays si sauvage et encore si mystérieux. Bravo pour vos photos !


  • 14 - Par Pierre David (France - Mayenne) - Le 23 fevrier 2013

    Bonjour ! 

    En tant que photographe pro, mes compliments sur cette majestueuse série de photographies. Un grand moment de recueillement devant son écran.. 
    J'envisage sérieusement de partir en Islande mais il faut avant acheter un fourgon aménagé car je veux rester au moins deux mois et faire tranquillement la route n° 1.. Projet peut-être envisageable en 2015 ? 

    Patience et merci encore pour ces fabuleuses photos !


  • 15 - Par Christophe Bonte (Ghyvelde) - Le 10 mars 2013

    Que dire...passionné de photo j'ai réellement passé un super moment à regarder vos galeries et voir celles-ci n'a fait que renforcer mon excitation en vue de mes prochaines vacances que je vais passer sur cette Ile magique.

    Je n'y passerai malheureusement que 15 jours mais nul doute que ceux-ci seront suffisants pour prendre des bons repères et avoir envie d'y retourner.

    Sinon quels seraient pour vous les cailloux indispensables à emmener ?

    Pour les paysages c'est tout vu mais comme je fais également de l'animalier je me demande si ça vaut de coup de m'encombrer avec un gros tromblon : 500mm ou si un 300 sera suffisant.

    Cdlt

    chris


    M : Hello Chris,

    Je pars à l'aéroport direction Rykjavik, on en discute à mon retour !

    À bientôt,

    Michael.


  • 16 - Par Jean-louis (Rennes/ France) - Le 11 fevrier 2014

    Merci beaucoup pour les magnifiques photos !!! Dommage toutes ces cascades systématiquement 'trafiqées' (poses longues...). Un avant gout avant de nous y rendre en Juin 2014... (je doute beaucoup de pouvoir faire d'aussi belles photos, mais cela me donne envie d'ouvrir l'oeil et de percevoir ce qui n'est pas toujours évident ou flagrant !!!). 

    Et en plus vos références musicales (J.D.) me correspondent tout à fait !!!

    Encore merci !!! 

    Jean-Louis.


  • 17 - Par Catherine , gemmologue (France) - Le 2 mars 2014

    Que vous dire...sinon la majesté de votre sensibilité en phase total avec ce pays que je connais et j'y retourne cette année encore. Bravo Michael j'aurais l'immense plaisir de contempler au grès de mes journées vos clichés qui accompagnent mes souvenirs permanents...J'ai ce pays dans la peau, dans mon âme et vous me permettez d'en rejoindre un petit bout chaque jour. Merci.


  • 18 - Par Aline Brois (France) - Le 17 mars 2014

    Un grand merci pour vos magnifiques photos !


  • 19 - Par Marie-Pierre Cathelineau, chef de projet informatique (Champs sur Marne/France) - / - Le 3 decembre 2014

    Merci pour ce merveilleux voyage virtuel que je viens de faire! Tout y est à la fois: un goût aiguisé pour l'esthétique, une connaissance certaine du pays, un regard simplement humain.

    Paisible et profond envers et contre la véritable nature de cette île, volcanique et imprévisible irrémé-diablement attirante.

    Mapy.

     


  • 20 - Par chris Elleouet, informaticien (France Nevers) - Le 19 janvier 2015

    bravo pour vos photo d'Islande et des Usa!

    J'aime beaucoup votre vision et retranscription des paysages.

    Je part à Yellostone en juin et je chercherai à m'inspirer de vos façon de magnifier les paysages.

    Vous avez fait aussi de très jolies photos de votre fils!

    Bonne journée

     


  • 21 - Par VALERIE FRERIS, Dermographe (BEZIERS FRANCE) - Le 25 juin 2016

    Merci pour ces oeuvres d'art, mariage de l'oeil du photographe et de ce que la nature a de plus beau. Un voyage inter-galactique.


  • 22 - Par Catherine REDOLFI (France - Normandie - Caen) - catherinetroude14.wixsite.com/textilesdart et http://entrelesfils.fr/ - Le 23 aout 2016

    Bonjour.

    Il est toujours frustrant de revenir d'Islande et de montrer des photos qui ne transmettent pas vos ressentis. Vos photographies sont extraordinaires et je retrouve mes émotions dans vos paysages que j'ai foulés, ou pas. Photographe est un métier, merci pour ce partage. Catherine.


  • 23 - Par Frank TYRLIK (France) - /www.flickr.com/photos/frank_tyrlik/ - Le 26 novembre 2016

    Bonjour,

    Vos photos sont magnifiques, splendides...

    Bravo !

    Frank


SPONSORS :Cliquez

En savoir plus sur les sponsors de ICELAND II

MISCELLANÉES TECHNIQUES :Cliquez

PHOTO 1 | Eglise : NIKON D800 + 16/35 VR 4

PHOTO 2 | Voiture THOR : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 3 | Portrait : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 4 | Grotte de Buri : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 5 | Gjain Canyon : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 6 | Piste F208 : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 7 | Lac Langisjor : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 8 | Landmannalaugar I : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 9 | Landmannalaugar II : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 10 | Landmannalaugar III : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 11 | Frostadavatn : 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 12 | Cratère Stutur : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 13 | Piste F208 : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 14 | Piste F208 : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 15 | Piste F208 : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 16 | Chute Ófærufoss : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 17 | Lakagigar 1 : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 18 | Lakagigar 2 : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 19 | Lakagigar 3 : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 20 | Crayère Tjarnagigur : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 21 | Coucher de soleil diabolique : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 22 | Jökulsárlón : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 23 | Jökulsárlón : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 24 | Canyon de Fjaðrárgljúfur : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 25 | Phare Dyrhólaey : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 26 | Thórsmörk 1 : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 27 | Thórsmörk 2 : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 28 | Kerlingarfjöll : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 29 | Hveravellir : NIKON D800 + 16/35 VR 4

PHOTO 30 | Avion : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 31 | Chute Thjófafoss : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 32 | Veiðivötn 1 : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 33 | Veiðivötn 2 : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 34 | Piste F228 I : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 35 | Piste F228 I : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 36 | Piste F228 III : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 37 | Andy devant Skogafoss : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 38 | Vestmannaeyjar : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 39 | Heimaey LifeStyle / Dodge : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 40 | Heimaey Maison 1 : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 41 | Heimaey Maison 2 : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 42 | Heimaey Elephant : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 43 | Heimaey Fermier : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 44 | Elliðaey & Bjarnarey : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 45 | Hraunfossar : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 46 | Drapeau Westfjords : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 47 | Djupavik ponton : NIKON D800 + 24-120 VR 4

PHOTO 48 | Djupavik silo : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 49 à 52 | Refuges : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 53 | Andy & Camion : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 54 | Macareux : CANON 5D markII + 70-200 F4

PHOTO 55 | Kirkjufell : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 56 | Urdur : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 57 | Bryggjubúðinni : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 58 | Flatey Maison : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 59 | Flatey Sourires : CANON 5D markII + 17-40 F4

PHOTO 60 | Flatey bouteilles : CANON 5D markII + 17-40 F4

16 photos faites au NIKON D800 : 26 %

45 photos faites au CANON 5D markII : 74 %

Iphone BONUS TRACK :Cliquez

Geysir-car-rental chez-monique extreme-islande viking-tours